Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Joué-lès-Tours: coup d'envoi du nouveau programme de renouvellement urbain du quartier de La Rabière en 2020

-
Par , France Bleu Touraine

La Rabière, quartier sensible de Joué-lès-Tours, va bénéficier de la deuxième lame du programme de rénovation urbaine commencé en 2004. 5800 personnes y vivent. Elles verront le quartier se transformer au cours des 6 prochaines années.

Le centre social de La Rabière a accueilli une centaine de personnes
Le centre social de La Rabière a accueilli une centaine de personnes © Maxppp - Denis Guey

Indre-et-Loire, France

Au centre social de La Rabière, à Joué-lès-Tours, une centaine de personnes a assisté ce vendredi soir à la dernière réunion publique du projet de réhabilitation du secteur le plus ancien de La Rabière, avant le coup d'envoi des travaux en 2020. Ce nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), qui s'étale sur 6 ans, de 2020 à 2026, concerne essentiellement ce qu'on appelle "La Vieille Rabière", la partie la plus ancienne du quartier qui existe depuis les années 60. La réunion a eu lieu dans une ambiance détendue qui contraste avec les images de violences urbaines qui collent au quartier.

Trois démolitions d'immeubles entre 2022 et 2024

Afin de désenclaver et d'ouvrir cette partie du quartier, il est prévu trois démolitions d'immeubles de 121 logements au total, la réhabilitation du parc existant, la création d'un équipement municipal multi-services (accueil petite enfance, accueil jeunes ados, point d'écoute pour parents), des cheminements piétons et cyclistes, et des aires de jeux. Les questions, peu nombreuses, ont tourné autour de la démolition de ces immeubles et le relogement des habitants., comme celle posée par ce jocondien

J'habite la tour Pradier, j'aimerai savoir quand est-ce que vous comptez la mettre par terre?

La tour Pradier, vétuste, date de 1971. Elle est souvent le théâtre d'actes de délinquance. Elle abrite 53 logements. La réponse de Frédéric Augis, le maire de Joué-lès-Tours

Il y avait comme un mur de Berlin entre les rails du tramway et cette tour Pradier qui était en dehors du quartier et qui amenait beaucoup de problèmes pour les habitants. Pendant les épisodes de violences urbaines qui ont touché notre ville, on l'appelait la Tour Infernale.  Eh bien, on va la détruire en 2024, reloger d'ici là les personnes qui y habitent, et on va faire sur place un autre projet, positif, un espace public au service des habitants -Frédéric Augis

Les personnes les plus fragiles bénéficieront d'un accompagnement spécifique pour leur relogement

Deux autres immeubles, Picot et Verdun, seront détruits en 2022 et 2023. Ce qui inquiète cette jocondienne c'est d'abord le relogement

Je sais que cela génère de l'angoisse, du stress, des pertes de repères, comment pensez-vous accompagner ces opérations pour que les personnes ne se sentent pas en perte de repères pendant tous ces changements? 

.Jean-Luc Triollet, le directeur de Val Touraine Habitat, lui répond

La famille a la possibilité, soit de faire son déménagement toute seule et on lui verse un forfait. Soit on la fait accompagner via une association. Et j'ai dit que pour les personnes les plus fragiles j'étais prêt à aller plus loin avec un accompagnement social spécifique dans la phase de déménagement et au delà de la phase de déménagement  -Jean-Luc Triollet, Val Touraine Habitat

Une concertation menée depuis 2017 avec les Jocondiens

"Depuis 2017, la concertation a été menée avec les jocondiens", affirment la ville de Joué-lès-Tours et Tours Métropole. Au cours des trois derniers mois, 6 ateliers ont notamment permis de recueillir la parole de 130 habitants de La Rabière. Daniel Passani habite La Rabière depuis 2016. Il trouve le projet positif pour le quartier, avec un petit bémol

Le projet est très bien, cela va permettre au quartier de s'ouvrir, d'être plus aéré par les accès, mais il manque quelque chose de central pour les jeunes. Par exemple un vaste espace numérique. Il y a aussi malheureusement cette scission, cette frontière entre l'hypercentre de Joué qui est relativement bourgeois et ce quartier avec qui il n'y a pas assez d'échanges -Daniel Passani, habitant de La Rabière

Le coût du programme est de 20 millions d'euros: 3,5 millions pour l'ANRU, l'agence nationale de rénovation urbaine, 3,1 millions pour Tours Métropole, 2,3 millions pour la Région, 1,9 millions pour la ville de Joué-lès-Tours, et 8,8 millions pour Val Touraine Habitat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu