Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Joué-les-Tours : démarrage des travaux de démolition de l'ancien Ehpad Debrou

mardi 15 mai 2018 à 17:16 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

C'est une page d'histoire qui se tourne à Joué-les-Tours. Les travaux de démolition de l'ancien Ehpad Debrou ont débuté ce mardi. Des travaux qui vont durer plus de 3 mois. A la place, une résidence-séniors va voir le jour. Les 237 résidents ont quitté cette maison de retraite en février 2016.

L'ancien site Debrou
L'ancien site Debrou - Ville de Joué-les-Tours

Joué-lès-Tours, France

Le chantier de démolition de l'ancienne maison de retraite médicalisée Debrou à Joué-les-Tours a commencé ce mardi. Une démolition planifiée sur 17 semaines. Les travaux de ce site de 7.725 m2, inoccupé depuis près de 2 ans, doivent durer jusque fin août. Les travaux de démolition sont réalisés par l'entreprise Garcia. Ils seront effectués à l'aide d'engins spécifiques, comme des pelles de 45 tonnes, équipées de bras, avec brumisateur pour minimiser la poussière.

Les 237 résidents avaient été déménagés dans une nouvelle résidence près de la gare de Joué-les-Tours, au début du mois de février 2016. Le site l'ancienne maison de retraite Debrou est régulièrement le théâtre d'incivilités. D'où la décision de la municipalité de financer les 400.000 euros de démolition, somme qui sera ensuite remboursée par le porteur du projet. Une résidence avec logements et services pour seniors de 118 logements (La Jocondie) doit prendre place sur le site de l'ancienne maison de retraite. Le projet est porté par l'actuel propriétaire, le promoteur Marignan, qui prévoit aussi une résidence de 27 logements.