Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Joué-lès-Tours : les pigeons gâchent la vie des habitants de la Vallée Violette

lundi 29 janvier 2018 à 5:39 Par Aurore Richard, France Bleu Touraine

Les habitants de plusieurs résidences du quartier Vallée-Violette, à Joué-lès-Tours, ont contacté leur bailleur, Touraine Logement. Le problème : certaines terrasses sont jonchées de fientes de pigeons. La situation n'amuse plus du tout les locataires.

Dans certains halls de résidences, les affiches ont été arrachées
Dans certains halls de résidences, les affiches ont été arrachées © Radio France - Aurore Richard

Joué-lès-Tours, France

Dans plusieurs résidences de la Vallée Violette, à Joué-lès-Tours, les pigeons ont élu domicile sur les balcons et les terrasses des locataires. Ils laissent les sols couverts de fientes. 

" Sur notre terrasse, il y a des déjections partout. Ils laissent des plumes, ils amènent aussi des petites pailles pour faire leur nid ", déplore Lydie, locataire au rez-de-chaussée. Elle n'a donc pas d'autre choix que de nettoyer chaque semaine. 

Dans une autre résidence, le constat est le même chez Maria. Elle sait pourquoi les oiseaux aiment revenir : certains habitants les nourrissent. " Il y a des boules de graisse suspendus aux balcons. Forcément, cela attire les bêtes ", confie Maria. 

Il y a des boules de graisse suspendus aux balcons. Forcément, cela les attire", Maria, locataire

Cela dure depuis des semaines. Dans les halls de chaque résidence, une affiche rappelle qu'il ne faut pas nourrir les pigeons mais rien n'y fait.

Le bailleur de ces résidences, Touraine Logement, a lancé en cette fin janvier un diagnostic, réalisé par la mairie de Joué-lès-Tours. Il doit déterminer le nombre de pigeons, leur localisation exacte. Le bailleur veut comprendre l'étendue du problème avant d'agir. " On peut mettre des piques, des filets. On verra si c'est nécessaire parce que le cheptel n'est pas très important, même si je ne minimise pas les difficultés que peuvent rencontrer les locataires ", explique Véronique Havy, directrice clientèle chez Touraine Logement. 

Un locataire qui nourrit des pigeons est passible d'une amende de 450 euros

Si un nettoyage devait se faire, cette perspective inquiète Lydie. " Touraine Logement ne va pas tout payer, ça m'étonnerait. Les gens ne pensent pas à ça et après, ils disent qu'on paye beaucoup de charges et par leur faute ! ", regrette-t-elle. 

Le bailleur compte aussi rappeler ses locataires à l'ordre. Nourrir les pigeons est interdit selon le règlement sanitaire départemental, sous peine d'une amende de 450 euros.