Société

Journée de solidarité : "Oui, mais..."

Par Thomas Séchier, France Bleu Vaucluse lundi 9 juin 2014 à 10:42

Fermé le lundi de Pentecôte ?
Fermé le lundi de Pentecôte ? © DR

C'est devenu une tradition. Depuis 2004, le lundi de Pentecôte est censé être "travaillé", bénévolement. Le MEDEF Vaucluse n'est pas contre la mesure, à condition que l'argent gagné par l'Etat soit bien utilisé en faveur de l'autonomie des personnes âgées.

En théorie, le lundi de Pentecôte est censé être travaillé. Dans les faits, seuls 2 à 3 Français sont au travail ce lundi 9 juin 2014 . Adoptée en 2004 après la canicule meurtrière de l'été précédent, la journée de solidarité envers les personnes âgées et handicapées a été assouplie et les entreprises et salariés ont désormais plus de lattitude pour déterminer quel jour sera travaillé "gratuitement".

Une utilisation assez floue

Les bénéfices pour l'Etat atteignent chaque année plus de 2 milliars d'euros depuis 10 ans. Une somme payée par les entreprises et dont l'utilisation reste floue regrette Yvan Parades, président du MEDEF en Vaucluse.

SON Journée solidarité 1

Le gouvernement a présenté mardi 3 juin en Conseil des ministres un projet de loi sur l'autonomie des personnes âgées, centré sur le maintien à domicile, qui sera financé par les 645 millions d'euros par an provenant d'une taxe sur les pensions des retraités imposables (CASA), instaurée en 2013. Le texte doit être débattu au Parlement à la rentrée.

Partager sur :