Société

Journée des aidants à Montreuil : "depuis quatre ans, je ne vis plus"

Par Aurore Jarnoux, France Bleu Paris samedi 7 octobre 2017 à 19:49

La ville de Montreuil organisait une journée des aidants pour leur proposer des solutions afin d'améliorer leurs conditions de vie.
La ville de Montreuil organisait une journée des aidants pour leur proposer des solutions afin d'améliorer leurs conditions de vie. © Radio France - Aurore Jarnoux

La ville de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, organisait ce samedi une journée des aidants. Stands d'information, expositions et tables rondes étaient proposés place Jean Jaurès. Les personnes qui s'occupent d'un proche dépendant ont besoin de conseils et d'écoute.

"Un jour aidant, un jour aidé : tous concernés" : c'est le slogan de la journée organisée ce samedi par la mairie de Montreuil. Place Jean Jaurès, plusieurs associations étaient représentées pour prodiguer conseils et soutien.

Le malaise des aidants

Catherine fait partie des 8,3 millions de Français à s'occuper d'un proche dépendant. Cette habitante de Montreuil vit depuis quatre ans avec sa mère, 90 ans, atteinte de la maladie d'Alzheimer. "C'est très prenant, très épuisant, témoigne Catherine, très émue. Il y a des mois que je ne suis pas allée chez le médecin, ma mère est ma priorité".

Depuis quatre ans, je ne vis plus mais je n'ai pas le choix, je dois tout à ma mère" - Catherine

Aujourd'hui, la sexagénaire a besoin d'être écoutée. C'est ce que cherche justement à faire Guy. Il est membre de l'association "Avec nos proches" qui propose une ligne téléphonique anonyme et gratuite, tenue par d'anciens aidants. "Moi je me suis occupé de ma femme pendant six ans mais à la fin j'ai craqué parce qu'on veut tout faire tout seul mais ce n'est pas la solution, souligne Guy. On a besoin d'être écoutés, soutenus".

Le dispositif "le droit au répit"

La ville de Montreuil propose de son côté un café des aidants. Il se tient une fois par mois avec une psychologue. Le département de la Seine Saint Denis a aussi mis en place le dispositif "le droit au répit". "Le département finance l'accueil temporaire de personnes en perte d'autonomie. Cela permet aux aidants de déposer leur proche dans une structure adaptée et de partir une semaine en vacances", explique Magalie Thibault, en charge de l'autonomie en Seine-Saint-Denis.

Et puis, la Compagnie des aidants met à disposition un réseau d'entraide. Elle propose un annuaire des aidants afin d'échanger leurs bons plans, leurs conseils. Un annuaire de bénévoles est également disponible.