Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Journée des droits des femmes : peintre en bâtiment et chef de chantier, deux Périgourdines au milieu des hommes

jeudi 8 mars 2018 à 6:07 Par Willy Moreau, France Bleu Périgord

À l'occasion de la journée des droits de femmes, deux Périgourdines revendiquent la possibilité de travailler dans n'importe quel secteur. Florence et Katia sont respectivement peintre en bâtiment et chef de chantier à la S.T.A.P, une société de peinture basée à Notre-Dame-de-Sanilhac.

Florence et Katia, deux Périgourdines ont réussi à s'imposer dans un milieu très masculin.
Florence et Katia, deux Périgourdines ont réussi à s'imposer dans un milieu très masculin. © Radio France - Willy Moreau

Les deux femmes ont les doigts couverts de peinture et de la poussière sur le visage. Florence et Katia travaillent à la Société Technique d'Application de Peinture basée à Notre-Dame-de-Sanilhac. Elles ont fait leur preuve dans un milieu très masculin et revendiquent leur choix.

Des remarques sexistes au début

Lorsque Florence prend la décision en 2003 de devenir peintre en bâtiment, elle découvre un milieu parfois machiste. "Sur un chantier, des maçons n'acceptaient vraiment pas que je sois là, se souvient-elle. Ils m'ont dit qu'une femme n'avait rien à faire sur un chantier. Je me suis retournée et je leur ai dit qu'il fallait évoluer avec son temps."

"Maintenant, ça se passe très bien. Ils sont même contents parfois" - Florence, peintre en bâtiment.

La chef du chantier s'appelle Katia. La seule femme à exercer ce métier dans le département de la Dordogne. Elle travaillait dans l'administration auparavant mais à 34 ans, elle décide de tout plaquer pour diriger des ouvriers. Elle n'a jamais été victime de remarques sexistes. Elle se sent totalement légitime dans son travail : "Je ne vois pas pourquoi les hommes ne feraient pas un métier de femme et les femmes n'exerceraient pas un métier d'homme. D'autant plus que dans la peinture, il n'y a pas de charges lourdes."

La S.T.A.P a obtenu en 2011 le prix "Batir au féminin" qui récompense les entreprises qui embauchent des femmes à des postes techniques.