Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Journée du dépistage du cancer de la peau : "les UV tuent"

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Plus de 220 centres de dépistage du cancer de la peau sont ouverts ce jeudi 28 mai. L'objectif : sensibiliser les Français aux dangers du soleil. Car même si nous connaissons les risques, nous ne protégeons pas assez notre peau.

L'association 60 millions de consommateurs demande l'interdiction des cabines de bronzage
L'association 60 millions de consommateurs demande l'interdiction des cabines de bronzage © Fotolia

Selon l'Institut national de veille sanitaire, le nombre de mélanomes a triplé en France entre 1980 et 2005. Des cancers de plus en plus fréquents liés notamment au comportement des Français. "Ils ne se protègent pas assez" , explique le professeur Jeau-Luc Schmutz. Pour le chef du service dermatologie du CHU de Nancy, "plus on accumule de doses d'ultraviolets au cours de sa vie, plus on a de risque de développer un cancer ". 

D'où l'importance de la sensibilisation et de la prévention . C'est ce jeudi la 17ème journée mondiale de dépistage des cancers de la peau. 220 centres seront ouverts gratuitement dans toute la France. L'occasion d'alerter le public sur les risques liés au soleil mais aussi aux cabines de bronzage

"Je suis pour l'interdiction des cabines de bronzage" Jean-Luc Schmutz, chef du service dermatologie du CHU de Nancy

Le mois dernier, les députés interdit l'accès des mineurs à ses cabines. La publicité est également proscrite. Jean-Luc Schmutz milite lui pour une meilleure communication auprès du public : "il faut préciser sur les cabines qu'il y a un risque de mort , comme sur les paquets de cigarettes ", estime le dermatologue nancéien.

L'importance de l'éducation et des diagnostics précoces

Alors quelle est la bonne stratégie face au soleil? Pas de séance d'UV préventive mais une exposition progressive : "un quart d'heure le premier jour, une demi-heure le deuxième etc ", conseille le chef du service dermatologie du CHU. Et ensuite, l'autosurveillance . "Si on voit une anomalie apparaitre, on consulte tout de suite", préconise Jean-Luc Schmutz qui rappelle que si le diagnostic est fait à temps,  "on guérit dans tous les cas ".

 

Jean-Luc Schmutz est le chef du service dermatologie du CHU de Nancy

Choix de la station

À venir dansDanssecondess