Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars

Journée internationale des droits des femmes : plusieurs centaines de personnes manifestent au Mans

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté ce samedi dans les rues du Mans, à deux jours de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars. Plusieurs organisations appelaient à ce rassemblement.

Manifestation à l'appel de plusieurs collectifs et syndicats dans les rues du Mans (Sarthe), le 6 mars 2021, dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes.
Manifestation à l'appel de plusieurs collectifs et syndicats dans les rues du Mans (Sarthe), le 6 mars 2021, dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Quelques centaines de personnes ont défilé samedi 6 mars dans les rues du Mans (Sarthe), à l'appel de plusieurs organisations très diverses dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, qui se déroule le 8 mars. Parmi les signataires de l'appel à manifester, il y avait le collectif Collages féminicides du Mans, la CGT, le collectif Rosie, Solidaires, la ligue départementale des droits de l'Homme ou encore la FSU. 

Les "héroïnes" oubliées du Covid

Si les manifestants ont réclamé, comme chaque année, l'égalité effective entre les femmes et les hommes (salariale notamment) et l'arrêt des différentes discriminations de genre, cette année le cri de colère de ces manifestants avait forcément un écho un peu différent en pleine crise sanitaire. En effet, lors du premier confinement, nous avons vanté nos "héros du quotidien". Or, ces héros sont souvent des héroïnes : infirmières, caissières, femmes de ménage... Ces professions sont en grande majorité occupées par des femmes, souvent précaires. "Peut-être qu'on le voit plus mais on ne les écoute pas encore", affirme Alix.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Le monde d'après dont on a tant parlé, on l'attend toujours", témoigne Alice, infirmière et membre du collectif féministe Rosie. "Il y a eu une petite prise de conscience puis tout le monde est retourné dans sa petite routine avec les restrictions. Et le sort des premières de corvée ne change pas." Dominique, 60 ans, a un certain nombre d'années de luttes féministes derrière elle. Pour elle, le gouvernement n'a pris que des demi-mesures : "Le symbolique c'est bien, une médaille c'est bien, des applaudissements c'est bien mais ce n'est pas suffisant. Sans parler des gens qui travaillent dans les grandes surfaces, les caissières, pour qui les choses se sont aggravées avec le Covid."

Manifestation à l'appel de plusieurs collectifs et syndicats dans les rues du Mans (Sarthe), le 6 mars 2021, dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes.
Manifestation à l'appel de plusieurs collectifs et syndicats dans les rues du Mans (Sarthe), le 6 mars 2021, dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes. © Radio France - Clémentine Vergnaud
Choix de la station

À venir dansDanssecondess