Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Journée internationale des personnes âgées : les Petits frères des pauvres distribuent des roses dans la rue

mardi 2 octobre 2018 à 6:16 Par Jean-Michel Le Ray, France Bleu Vaucluse

L’association a mené ce lundi pour la 10e année consécutive à l'occasion de cette journée son opération "fleurs de la fraternité" notamment à Avignon où les passants qui recevaient une rose s'engagaient ensuite à la donner à une personne âgée isolée

Les bénévoles ont distribué des roses toute la matinée juste en face de France Bleu Vaucluse
Les bénévoles ont distribué des roses toute la matinée juste en face de France Bleu Vaucluse © Radio France - France Bleu Vaucluse

Avignon, France

Depuis 1946, les Petits frères des pauvres accompagnent des personnes, en priorité de plus de 50 ans, souffrant de solitude, de pauvreté, d’exclusion ou de maladies graves. À Avignon, rue de la République, des roses ont été distribuées par des bénévoles pour cette opération nationale de sensibilisation à l'isolement de nos ainés. 

L’association, évoque, , dans une étude publiée l’an dernier avec l'institut CSA, 300.000 personnes âgées en état de "mort sociale" en France, privées de contact et de liens essentiels de la vie. 

L'an passé, les Petits frères des pauvres ont ainsi distribués 125.000 fleurs dans les rues, sur les marchés, aux abords des gares. Dans le centre d’Avignon, c'était aussi l’occasion aussi pour les bénévoles de rappeler qu'ils consacrent une heure de leur temps chaque semaine pour visiter des personnes souffrant de solitude, chez elle ou en maisons de retraite. 

L'association recherche d'ailleurs de nouveaux bénévoles qui sont ensuite formés à l’écoute et au contact, car les cas de solitude signalés par les assistantes sociales sont très nombreux, en particulier en Vaucluse. 

Parfois une heure de viste par semaine suffit à illuminer quelque peu la vie de personnes agées souffrant de solitude