Société

Journée internationale sur l'autisme : un seul centre avec la méthode ABA dans le Finistère

Par Anne Treguer, France Bleu Breizh Izel mercredi 1 avril 2015 à 17:26

Journee autisme

Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme ce jeudi pour mieux informer le grand public sur les réalités de ce trouble du développement. En France, 430 000 personnes seraient atteintes à des degrés divers de ce handicap mais les places en établissements spécialisés restent rares.

Dans le Finistère, une structure expérimentale a été créée en 2010 dans le cadre du 2 ème plan autisme 2008-2010. Le Service d'Accompagnement Comportemental Spécialisé (SACS) est géré par l'association ABA Finistère et il accueille 11 enfants et adolescents âgés e 6 à 18 ans et demi . Une vingtaine d'adultes y travaille également : 14 éducateurs spécialisés, 2 psychologues et du personnel de direction et administratif.

Tous les jeunes bénéficient d'un *accompagnement individualisé * à temps complet ou à temps partiel selon leurs besoins. Le centre a un agrément pour 8 temps plein et son renouvellement est en cours. La pérénité de cet établissement est essentielle pour poursuivre le travail entrepris depuis 2008 par des professionnels et des parents bénévoles qui se sont battus pour pouvoir ouvrir un telle structure.

Méthode ABA : Mario, 13 ans raconte son quotidien

Mario, 13 ans vient 4 jours de la semaine dans le centre quimpérois hébergé dans le centre de Loisirs de Kerogan. Il est pris en charge par Alexandra qui le suit depuis son entrée dans le SACS. "L'après midi, j'apprends à faire de l'ordinateur " nous explique Mario d'une voix assurée. "Le matin, * poursuit sa psychologue, il est accompagné au collège par son éducateur et l'après midi il revient travailler différents programmes d'apprentisage"* . Pour l'interview, on a regardé avec mario ce que l'on pouvait dire au micro. C'est difficile mais c'était très bien hein Mario ?

Autisme mario

Un luxe à généraliser

Une place dans un établissement spécialisé, adapté et correspondant aux besoins est un véritable privilège, nous explique Isabelle, maman de Nathan : *"Les professionnels quimpérois appliquent la méthode ABA (Applied Behavior Analysis pour Analyse Appliquée du Comportement), une pratique éducative recommandée par la Haute Autorité de Santé. Les parents sont aussi parties prenantes de l'accompagnement spécifique proposé aux enfants." *

  • "Pour nous parents c'est pas une journée dans l'année mais c'est 365 jours !" Isabelle maman de Nathan*

Isabelle Bernard de l'association ABA Finistère a réussi après plusieurs années à obtenir une place pour son fils Nathan. "Aujourd'hui, elle se sent radieuse, car je me considère comme étant privilégiée, je pense que ce n'est pas normal pour un parent de se dire que c'est un privilège que son enfant soit pris en charge dans une structure, tous les enfants devraient pouvoir avoir une prise en charge qui correspondant à leur handicap . C'est un combat permanent. Jeudi, c'est la journée mondiale sur l'autisme, c'est une journée pour soutenir les familles, les personnes avec autisme, mais pour nous parents c'est pas une journée dans l'année mais c'est 365 jours ! En France, il est difficile pour les parents d'avoir des réponses , des professionnels de santé formés pour répondre à leurs interrogations, leurs angoisses et surtout prendre en charge leurs enfants."

Autisme Isabelle

50 ans de retard par rapport aux pays anglosaxons **

Pour Morgane Chapalain, éducatrice spécialisée au SACS à Quimper : "On a 50 ans de décalage avec les pays anglosaxons et des pays du Nord, y aurait des choses à faire et à mettre en place. Je pense à l'importance du diagnostic et de la prise en charge précoces mais il y a un travail d'information et de formation des professionnels qui est capital!"

Autisme Kdo 1