Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Journée mondiale de l'alimentation : halte au gâchis

-
Par , France Bleu

Le gâchis alimentaire est au cœur de la journée mondiale de l'alimentation, mercredi. La quantité de nourriture perdue sur la planète suffirait amplement à nourrir les populations affamées, selon l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation. En France, le gouvernement organise la première journée de lutte contre le gaspillage.

Première journée de lutte contre le gaspillage alimentaire
Première journée de lutte contre le gaspillage alimentaire

Si le gâchis alimentaire était un pays, ce serait le 2e plus grand au monde en surface, derrière la Russie. L'Organisation des Nations Unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) en fait son principal combat à mettre en avant ce mercredi, lors de la journée mondiale de l'alimentation.

Le tiers de la production alimentaire mondiale gaspillée

Poubelles pleines au nord, récoltes perdues au sud, au total 1,3 milliard de tonnes de nourritures sont gâchées chaque année. Largement de quoi faire disparaitre la famine dans le monde. Le coût ? 555 milliards d'euros par an. Les causes, selon la FAO : négligence et souci sanitaire voire esthétique dans les pays développés, manque de moyens de stockage et mauvaise commercialisation dans les pays en voie de développement.

Ajoutez la surface du Canada à celle de l'Inde : vous aurez une idée des surfaces agricoles utilisées pour produire des aliments qui ne seront pas mangés. L'enjeu futur est énorme, car en 2050 selon les projections il y aura 9 milliards de bouches à nourrir sur la planète, et augmenter les productions au même ratio serait un désastre écologique, et coûterait horriblement cher.

A l'échelle des particuliers, la FAO propose sur son site de revoir ses habitudes pour éviter le gâchis.

Première journée anti-gaspillage en France

Le gouvernement français veut montrer cette année qu'il prend le sujet au sérieux, et organise mercredi une première journée de lutte contre le gaspillage alimentaire. Des actions un peu partout en France vont mobiliser les différents acteurs de la chaîne alimentaire.

A Paris, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll est attendu place de la République avec son ministre délégué à l'agroalimentaire. Ils se fixent comme objectif de réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici 2025, soit 3,5 millions de tonnes au lieu de 7.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess