Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Journée mondiale de l'AVC ; "la vie elle est belle, il faut la reconstruire !"

vendredi 27 octobre 2017 à 6:31 Par Maureen Suignard, France Bleu Berry

À l'occasion de la journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux ce dimanche, France Bleu Berry donne la parole à Isabelle Jolly, la secrétaire de France AVC de l'Indre. Même si il reste des progrès à faire au niveau du diagnostic de l'AVC et du suivi médical, elle partage sa joie de vivre.

Isabelle Jolly, la présidente d'AVC 36
Isabelle Jolly, la présidente d'AVC 36 © Radio France - Maureen Suignard

Indre, France

À 48 ans, Isabelle Jolly est une femme qui déborde d'énergie. Pourtant, elle a déjà été victime de cinq AVC dans sa vie. À l'occasion de la journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux ce dimanche, la secrétaire d'AVC 36 témoigne au micro de France Bleu Berry. Le docteur Mundreuil, médecin rééducateur à l’hôpital d'Issoudun est également l'invité de France Bleu Berry à 7h45 ce vendredi 27 octobre.

Cela fait maintenant plusieurs années qu'Isabelle Jolly se déplace en fauteuil. Au quotidien ce n'est pas toujours facile. "En ville à Châteauroux, c'est parfois compliqué. Même si il y a eu beaucoup de progrès, ce n'est pas encore évident, ne serait-ce que pour changer de trottoir ou entrer dans un magasin." Isabelle Jolly est paralysée du côté gauche, elle utilise donc sa main gauche avec difficulté.

Plus insidieux, les séquelles de l'AVC qui ne se voient pas. "Nous pouvons aussi avoir des séquelles cognitives. Quand on discute avec quelqu'un qu'on redemande, qu'on pose des questions encore et encore, la personne en face croit qu'on se moque d'elle alors que ce n'est pas le cas."

"Il y a encore des problèmes pour circuler en fauteuil roulant" Isabelle Jolly, secrétaire de France AVC 36

Un suivi médical parfois compliqué

Si Isabelle Jolly a fait cinq AVC c'est en partie à cause d'une erreur de diagnostic lors de sa première attaque cérébrale. La secrétaire d'AVC 36 estime aussi que le suivi médical n'est pas toujours suffisant." Quatre fois je suis sortie de l'hôpital, on m'a donné un traitement à suivre mais c'est tout. Pas de bilan sur mes problèmes cognitifs, pas de séances de kiné, pas d'orthophoniste. Les gens sont un peu livrés à eux-même et il faut qu'ils se débrouillent. C'est à vous de demander à votre généraliste: est-ce que je peux avoir un rendez-vous avec un kiné ?"

Le suivi médical peut être compliqué après un ACV, raconte Isabelle Jolly, secrétaire de France AVC 36

La vie elle est belle, il faut en reconstruire une !" - Isabelle Joly

Malgré les difficultés quotidiennes, Isabelle Jolly, secrétaire de France AVC 36 lance un appel à toutes les victimes. Un appel à la vie. "Il faut faire le deuil de sa vie d'avant. Mais elle est belle, il faut la reconstruire", insiste Isabelle Joly dans un large sourire. Et pour mieux vivre, elle invite les victimes à parler et à échanger les "petites astuces" qui permettent de simplifier la vie. "Au début c'est mon mari qui me coupait ma viande et ça me gavait, c'était horrible ! J'ai découvert une fourchette qui fait couteau en même temps. Maintenant on fait la course avec mon mari. Maintenant, je coupe ma viande toute seule et je finis même avant lui."

" Avec plein d'astuces on peut encore faire plein de choses tout seul" Isabelle Jolly, secrétaire de France AVC 36

Ce vendredi 27 octobre, une conférence sur le thème de la rééducation après un AVC est également organisée à partir de 18 heures par l'association salle Barbara à Châteauroux. L'entrée est gratuite.

L'AVC, ou "attaque cérébrale", est dû à l'arrêt brutal de l'irrigation sanguine qui prive d'oxygène les zones du cerveau touchées. C'est une urgence absolue, qui peut entraîner le décès ou des séquelles motrices ou intellectuelles importantes. Les principaux symptômes sont une déformation de la bouche, des difficultés à parler ou la perte d'une fonction motrice. Chaque année, 140.000 personnes sont victimes d'un AVC en France.