Société

Journée mondiale de lutte contre la maladie d'Alzheimer : comment accompagner les proches ?

Par Philippe Thomas, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) mercredi 21 septembre 2016 à 5:54

Gabrielle et Sophie Adriaenssens, responsable de l'accueil de jour à la Résidence des Pervenches
Gabrielle et Sophie Adriaenssens, responsable de l'accueil de jour à la Résidence des Pervenches © Radio France - Philippe Thomas

900 000 personnes sont touchées par la maladie en France (225 000 nouveaux cas chaque année). A tel point que c'est devenu aujourd'hui la 4ème cause de mortalité dans notre pays. Derrière les chiffres, il y a des proches parfois désemparés. Il existe pourtant des structures pour leur venir en aide.

Pas toujours facile d'accepter d'être aidé quand un proche est atteint de la maladie d'Alzheimer. Et pourtant : 9 aidants sur 10 qui travaillent ressentent davantage de fatigue et de stress au quotidien. A tel point qu'ils consacrent moins de temps à eux et aux autres membres de leur famille. Pour Bernadette Bacconnier, présidente de France Alzheimer Calvados, beaucoup d'aidants (conjoints, enfants, proches...) se disent : "personne ne pourra faire aussi bien que moi" et hésitent, la culpabilité aidant, à déléguer. Mais "il ne faut pas s'épuiser" prévient Bernadette Bacconnier qui rappelle que certains patients vivent "10, 12, parfois 15 ans avec la maladie." Il faut donc s'inscrire dans le temps pour ne pas être physiquement et psychologiquement au bord de la rupture. Quand des difficultés financières ne se rajoutent pas à cela.

La maladie d'Alzheimer touche 1,5% de la population. Sur un village de 3000 habitants, cela représente 45 personnes

Comment faire pour ne pas baisser les bras ? Ecoutez les conseils de la présidente de France Alzheimer Calvados :

Bernadette Bacconnier

La maladie en chiffres - Visactu
La maladie en chiffres © Visactu - Visactu

Accueil de jour, plate-forme de répit... Il existe des structures pour accompagner les aidants

Comment soulager un quotidien parfois difficile ? A Biéville-Beuville au nord de Caen par exemple, la Résidence où la Résidence Les Pervenches propose un accueil de jour. Ecoutez le reportage de Philippe Thomas :

Une après-midi avec les patients à Biéville-Beuville

Autre possibilité, la plate-forme de répit. Il en existe 2 dans le Calvados. L'une d'entre elle est basée à Biéville-Beuville, elle aide une cinquantaine de familles chaque année. Sophie Adriaenssens, responsable de la plate-forme au sein de la résidence "Les Pervenches" nous explique comment ça marche :

Une plate-forme répit pour les aidants

Un jardin thérapeutique à Biéville-Beuville pour les patients - Radio France
Un jardin thérapeutique à Biéville-Beuville pour les patients © Radio France - Philippe Thomas