Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Journée mondiale des réfugiés à Avignon : l'espoir d'une autre vie pour des jeunes sans papiers

-
Par , France Bleu Vaucluse

Des associations d'aide aux migrants appellent les Avignonnais à participer à la marche solidaire organisée à l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, samedi 20 juin. Départ de la manifestation à 17 heures de la gare centre.

Le foyer Rosmerta accueille une cinquantaine de personnes en attente de régularisation à Avignon.
Le foyer Rosmerta accueille une cinquantaine de personnes en attente de régularisation à Avignon. © Radio France - Elsa Vande Wiele

Abdul*, 17 ans, a fui la Côte d'Ivoire. Aujourd'hui, il rêve d'une autre vie, de pouvoir rester en France et de s'installer comme agriculteur. Dans l'attente de papiers comme les autres jeunes du foyer Rosmerta, il participe ce samedi 20 juin à la marche de solidarité organisée à Avignon pour la Journée mondiale des réfugiés

Avec des papiers, on serait considérés comme les autres. Abdul, jeune mineur isolé hébergé à Rosmerta.

"Dans la rue, on est souvent dévisagés et dénigrés, lâche Abdul. Avec des papiers, on serait considérés comme les autres." Des papiers, c'est aussi la condition pour poursuivre sa formation en apprentissage. Il a obtenu son CAP agricole haut la main. Quentin* lui évoque "Une prison libre", bien qu'il soit très reconnaissant. Cela fait 8 mois qu'il réside à Rosmerta.

Ce foyer héberge en ce moment une cinquantaine de personnes, beaucoup de mineurs isolés mais aussi des familles, tous en attente de régularisation. 

Marche solidaire au départ de la gare centre à Avignon

Mohammed* est arrivée en France il y a quatre ans. Avec sa femme, Katia*, il espère pouvoir obtenir une carte de séjour l'année prochaine, après cinq années sur le territoire. "Je suis un exilé, on est partis d'Algérie. _J'ai un fils qui passe le bac cette année. J'ai peur pour lui, j'ai peur pour nous_", témoigne les larmes aux yeux ce père de quatre enfants.

La manifestation, lancée par plusieurs associations d'aide aux migrants est prévue à 17 heures au départ de la gare centre d'Avignon. Les militants réclament la régularisation de tous les sans-papiers et la fermeture des centres de rétention administrative.

"Avec des papiers, on pourrait gérer les démarches administratives sans dépendre des autres."
"Avec des papiers, on pourrait gérer les démarches administratives sans dépendre des autres." © Radio France - Elsa Vande Wiele

* Les prénoms des personnes ont été changés à leur demande.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu