Société

Journée mondiale du refus de la misère : un couple haut-viennois se confie

Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin dimanche 16 octobre 2016 à 18:28

Jean-José et Bernadette vivent dans une maison vétuste et sans téléphone
Jean-José et Bernadette vivent dans une maison vétuste et sans téléphone © Radio France - Nicolas Blanzat

C'est, ce lundi, la journée mondiale du refus de la misère, organisée chaque 17 octobre. Nous avons rencontré un couple qui vit l'extrême pauvreté à Masléon, en Haute-Vienne.

La journée mondiale du refus de la misère a lieu ce lundi, comme tous les 17 octobre depuis 1987 à l'initiative d'ATD Quart Monde. On parle de pauvreté quand quelqu'un gagne moins de 840€ par mois ou moins de 1.006€ après impôts et prestations sociales.

Les moins de 30 ans les plus touchés

Selon des chiffres de l'INSEE datant de 2013, la pauvreté est omniprésente en Limousin avec 15,2% de ménages sous le seuil de pauvreté en Haute-Vienne et 13,7% en Corrèze. La moyenne nationale est de 14,5%. Ce sont surtout les moins de 30 ans qui sont le plus touchés : ils représentent plus d'1/4 des pauvres en Corrèze et quasiment 1/3 des pauvres en Haute-Vienne. Il existe une catégorie où la pauvreté gagne du terrain : celle des 75 ans et plus. Ce dimanche, France Bleu Limousin a rencontré à Masléon, entre Limoges et Eymoutiers, un couple en grande situation de pauvreté.

"Une période différente à laquelle il faut s'adapter"

Jean-José et Bernadette n'ont presque rien mais ils proposent immédiatement d'offrir quelque chose quand on arrive chez eux. Ils vivent dans une maison vétuste dont ils ont hérité. A 73 et 74 ans, ils ont parcouru le monde en Espagne, aux Etats-Unis, au Mexique ou au Canada. Lui, ex cadre commercial dans la parfumerie, et elle ancienne décoratrice. D'abord reconvertis dans la mode puis dans la cuisine. Ils ont profité d'une vie aisée, sans épargner, avant de connaître la misère à leur retour en France en 2011. Aujourd'hui, c'est en grande partie grâce au Secours Catholique qu'ils vivent. Leurs revenus : 340€ mensuels de retraite pour des carrières très courtes en France. Ils vivent sans téléphone, avec une voiture en panne qui n'est plus assurée, des problèmes de santé mais pas de rendez-vous médicaux possibles. Ils ont accepté de se confier sur leur situation dans notre reportage.

Journée mondiale du refus de la misère, reportage

Le Secours Catholique est d'une aide très précieuse pour Jean-José et Bernadette - Radio France
Le Secours Catholique est d'une aide très précieuse pour Jean-José et Bernadette © Radio France - Nicolas Blanzat

Partager sur :