Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Journée nationale de l'audition : plus de la moitié des Français ont un proche qui entend mal

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Ce jeudi est la journée nationale de l'audition. Selon un sondage Ipsos pour Amplifon, 53% des Français ont un proche qui a des soucis d'audition. Mais nous sommes encore trop peu nombreux à nous faire dépister.

Ce jeudi 12 mars 2020 est la journée nationale de l'audition.
Ce jeudi 12 mars 2020 est la journée nationale de l'audition. © Maxppp - Philippe Turpin

Est-ce que vous entendez vraiment bien ? 10% des Français seraient aujourd'hui concernés par une baisse d'audition. Et justement, à l'occasion de la journée de l'audition, qui a lieu ce jeudi, des dépistages sont organisés un peu partout en France, et donc en Île-de-France.

Selon un sondage Ipsos pour Amplifon (entreprise spécialisée dans l'appareillage auditif), plus de la moitié des Français ont un proche qui a du mal à entendre. Au restaurant, en réunion de famille, ils doivent se répéter plusieurs fois ou parler plus fort. 

"Je mets le son de la télévision très fort"

Daouïa, une Parisienne d'une soixantaine d'années, souffre de problèmes d'audition. Son tympan gauche est perforé mais elle a attendu des années avant de pousser la porte d'un centre d'appareillage dans le 11e arrondissement de la capitale. "Ce sont mes enfants qui m'ont obligée, sourit Daouïa. Ils me disent 'maman c'est la honte, quand les gens te parlent, tu dis 'hein, quoi'".

Et cette baisse d'audition a des conséquences dans sa vie quotidienne. Daouïa est obligée de monter le son de sa télévision, elle n'entend plus son téléphone portable sonner. "Mon médecin me parle tout bas, je lui dis que je n'entends rien mais parfois, je prends simplement l'ordonnance et je pars", explique la sexagénaire.

C'est malheureux et je ne me sens pas bien... - Daouïa

Des clientes comme Daouïa, Biruntha Douglas, audioprothésiste chez Amplifon, en voit beaucoup. Elle milite pour qu'on se fasse dépister régulièrement dès 50 ans : "Les premiers signes, ça va être mettre la télévision un peu plus fort, avoir des difficultés en environnement bruyant, avoir tendance à faire répéter, avoir l'impression que les gens articulent moins bien".

En moyenne, selon l'audioprothésiste, il se passe sept ans entre le moment où l'on commence à mal entendre et notre premier rendez-vous chez un spécialiste.  

En cette journée de l'audition, vous pouvez vous obtenir des informations et vous faire dépister si besoin à l'hôpital Bichat à Paris (10h-13h30), à la Clinique du Mousseau à Evry, au centre hospitalier des quatre villes de Saint-Cloud (9h-17h) ou encore à l'IUT de Rambouillet (11h30-13h30). 

La liste complète des initiatives organisées ce jeudi est ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu