Société

Journée noire contre le burn-out des médecins

France Bleu mardi 18 février 2014 à 8:56

Instruments médecin
Instruments médecin © Blandine Costentin

L'Union française pour une médecine libre, une association de médecins organise ce mardi un "jour noir", et appelle à manifester devant le ministère de la Santé. L'association veut sensibiliser l'opinion au surmenage des médecins, à l'origine, selon elle, de 45 tentatives de suicide chaque année.

Il y aura peut-être un voile noir sur la plaque de votre médecin ce mardi. A l'appel de l'Union française pour une médecine libre, les quelque 4.500 adhérents de cette association de professionnels sont appelés à masquer cette plaque. Une manifestation devrait également avoir lieu devant le ministère de la Santé à la mi-journée.

Quatre médecins sur dix exposés au burn-out

L'UFML cherche à alerter l'opinion sur l'épuisement professionnel des médecins, que l'on appelle aussi burnout (ou surmenage). Les praticiens, confrontés à une charge de travail conséquente , de 12 à 15 heures par jour en moyenne, sont touchés par ce phénomène dans les villes comme à la campagne.

Il faut ajouter à cela, selon l'association, les contraintes administratives et les patients parfois difficiles à gérer. Résultat : 40% des médecins seraient sujets au burnout . Et pas moins de 14% des décès parmi les médecins seraient dus à des suicides. L'UFML compte quelque 45 tentatives de suicide chaque année.

Des profils particulièrement exposés

Le profil le plus exposé au surmenage est celui de la femme, âgée d'entre 45 et 50 ans, psychiatre, généraliste ou anesthésiste. Et les médecins en région parisienne sont plus exposés eux aussi, avec une moyenne de 53% de surmenages dans la population.