Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Journée "Stop au harcèlement" : ils témoignent sur Francebleu.fr

jeudi 5 novembre 2015 à 14:53 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Ce jeudi se tient la première édition de la journée nationale contre le harcèlement à l'école. Un fléau qui touche un enfant sur dix. Sur le site de France Bleu, plusieurs enfants victimes ont fait part de leur témoignage et ont livré leur combat.

Harcèlement scolaire, image d'illustration.
Harcèlement scolaire, image d'illustration. © Radio France - Radio France

"Stop au harcèlement" : c'est le mot d'ordre de cette première journée nationale contre le harcèlement à l'école, organisée ce jeudi par le ministère de l'Education nationale. Contre les moqueries, les brimades, les insultes, cette journée - qui aura désormais lieu chaque année le premier jeudi après les vacances de la Toussaint - vise à sensibiliser les élèves, et à les inciter à parler à leur entourage en cas de harcèlement.

Ce jeudi, les antennes du réseau France Bleu ont donné la parole à des jeunes victimes de harcèlement à l'école. Ils ont livré leur calvaire, mais aussi leur combat pour sortir de cette situation. 

"Il n'y a pas de moqueries juste pour rigoler !"

Ismaël a 12 ans. Ce collégien valentinois est victime de harcèlement de la part de ses camarades au collège. "Ils me disent que je suis gros, ça ne se fait pas", déplore le préadolescent. 

Au sein de l'académie de Grenoble, Anne-Laure Albanet, chargée de la lutte contre le harcèlement, confie que ces cas sont nombreux : "On a dû intervenir dans une école car des enfants volaient tous les matins le goûter d'un élève", explique-t-elle. 

>> EN SAVOIR PLUS avec le reportage de France Bleu Drôme-Ardèche

Gabrielle, 14 ans, harcelée sans raison

L'an dernier, à 14 ans, Gabrielle (son prénom a été modifié) était en classe de 4e dans un collège de l'Yonne. "Des garçons sont venus vers moi, je ne sais pas pourquoi, ils m'ont traité de tous les noms", raconte-t-elle.

Après un an de souffrance, elle décide d'en parler à son père. Prévenu, le collège a fait le nécessaire pour que cesse le harcèlement, et que Gabrielle se sente mieux aujourd'hui. "Il faut en parler à ses parents, c'est important", confie-t-elle aujourd'hui.

>> EN SAVOIR PLUS avec le reportage de France Bleu Auxerre

Forcé à fabriquer des scoubidous pour ses camarades

Ugo, élève de 5e, a été harcelé lorsqu'il avait 9 ans. Pour lui, l'histoire a commencé quand il a ramené à l'école un porte-clefs en scoubidou qu'il avait créé. En peu de temps, une classe entière l'a racketté pour en avoir. Il a ressenti un profond malaise et s'est senti obligé d'en fabriquer la nuit pour répondre à la demande. Il a pu s'en sortir en changeant de classe.

>> EN SAVOIR PLUS avec le reportage de France Bleu Alsace

Harcelée parce que "trop maigre"

Aujourd'hui, Soukaïna est en classe de seconde au lycée Simone Weil de Dijon. Pendant trois ans, quand elle était à l'école primaire, elle a été harcelée. "J'ai été harcelée parce que j'étais trop maigre, et j'en ai beaucoup souffert", raconte-t-elle. "Quand on est harcelé on se replie beaucoup sur soi-même, on ne va pas voir les enseignants", explique-t-elle. 

Désormais lycéenne, elle fait passer le message dans son lycée : "Il faut sortir du silence pour dire non au harcèlement". 

>> EN SAVOIR PLUS avec le reportage de France Bleu Bourgogne

Ils réalisent une vidéo contre le harcèlement

A Reims, des élèves du collège Paul Fort ont pris les devants sur la situation : en se basant sur l'expérience de l'un de leurs petits camarades, Raphaël, victime de moqueries et d'insultes à cause de ses cheveux longs, ils ont réalisé une vidéo contre le harcèlement. "Vous aussi, réagissez !" : c'est le message que l'on peut voir à la fin de la vidéo. 

>> EN SAVOIR PLUS avec le reportage de France Bleu Champagne-Ardenne