Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Journées nationales des prisons : dans la Marne, des visiteurs de prison soutiennent les détenus

jeudi 23 novembre 2017 à 11:43 Par Annelaure Labalette, France Bleu Champagne-Ardenne

Jusqu'à dimanche, ce sont les Journées nationales des prisons (JNP). Le thème cette année " les oubliés de la société". Aujourd'hui, la France compte un peu plus de 69.000 détenus. Rencontre avec des visiteurs de prison de la Marne et des Ardennes.

Centre pénitentiaire vu d'une cellule.
Centre pénitentiaire vu d'une cellule. © Maxppp - Jean-Pierre Balfin

Reims, France

Il existe de nombreuses formes de bénévolat. Mais Martine Valdinoci a choisi d'être visiteuse de prison à la maison d'arrêt de Reims. Elle-même ne se l'explique pas quand on lui demande pourquoi. Chaque semaine, cette ancienne professeur rend visite à deux détenus et ce, depuis 2009.

Aujourd'hui, d'après l'administration pénitentiaire, la France compte 69.307 détenus. Des chiffres qui progressent par rapport à novembre 2016. Les prisons françaises manquent de places, ce qui rend à la vie "à l'intérieur" encore plus difficile.

Au fur et à mesure des années, Martine a réussit à créer un lien avec les détenus, "je n'ai jamais eu peur dans la prison mais on me pose souvent cette question". Et même quand les détenus sont libérés , Martine garde parfois des contacts avec eux, "On s'écrit des mails et on se donne des nouvelles".

Dans les Ardennes, l'association le Courrier de Bovet qui compte 800 adhérents, correspond régulièrement par courrier avec des détenus de la France entière. L'écriture comme le dessin ou la peinture, des activités qui "sauvent" et qui permettent à ces détenus de penser à autre chose qu'à leur détention.

Cette année le thème des Journées nationales des prisons (JNP) c'est "les oubliés de la société". Pour Martine Valdinoci, "Les détenus sont complètement ignorés par notre société alors que je passe mon temps à dire que chacun d'entre nous peut déraper un jour ou l'autre et se retrouver en prison. Soyons donc plus tolérants."