Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Kevin, éboueur à Auxerre : "Les petits mots, les dessins, ça nous donne l'impression qu'on compte"

-
Par , France Bleu Auxerre

Face à l’épidémie de Coronavirus, en plein confinement, les agents de la propreté font un travail irremplaçable. De plus en plus d'habitants de l'Yonne expriment leur gratitude.

Photo d'illustration : les éboueurs collectent les déchets en période de confinement liée au Coronavirus
Photo d'illustration : les éboueurs collectent les déchets en période de confinement liée au Coronavirus © Radio France - Olivier Duc

"Faites attention aux éboueurs" : c’est le message lancé par de nombreuses mairies, dans l'Yonne comme partout en France. Face à l’épidémie de Coronavirus, en plein confinement, les agents de la propreté font un travail crucial pour le bien être et la santé de tous. 

Des gestes de bon sens

Pour rendre leur mission moins pénible et leur éviter de prendre des risques, ils nous demandent de faire quelques efforts. 

La première chose à faire, on l’oublie parfois, c’est de bien fermer les sacs poubelles et éviter de laisser des sacs éventrés : "dans le centre-ville d'Auxerre, il y a beaucoup de sacs troués à cause des chats", déplore Kévin, éboueur à la communauté de l’auxerrois depuis deux ans. 

Avec le confinement, Kevin et ses collègues ont du se réorganiser : "On respecte une distance d'un mètre 50 entre collègues. On a l'obligation de désinfecter les camions tous les matins. Normalement, on travaille en équipe de 3 mais en ce moment, on est seul derrière avec le conducteur devant", explique ce jeune homme de 35 ans. Les camions partent un peu plus tôt le matin pour pouvoir tout terminer avant midi et ainsi respecter les règles du confinement.

Attention quand vous jetez des gants ou des lingettes

Et pour préserver la santé de tous, Kevin et ses collègues en appellent à la responsabilité de chacun : "ce serait bien de désinfecter le couvercle des poubelles, et puis tout ce qui est gants en plastiques, masques, lingettes... il faudrait les mettre dans un sac à part", poursuit l'éboueur. 

Il nous est en effet demandé de porter une attention particulière à ces déchets « sensibles ». Il faut les placer à part, dans un sac fermé et attendre 24 heures avant de les mettre avec le reste des ordures.

Un dessin, un petit mot

Depuis plusieurs jours, les éboueurs constatent que les habitants font des efforts et leur laissent même parfois de petits mots ou des dessins. C'est ce qu'à fait Anaïs, une jeune maman de Venoy : "J'ai pris les craies des enfants et quand j'ai sorti la poubelle, j'ai dessiné un gros smiley et j'ai écrit "merci" à côté. C'est normal, ils ne sont pas des pestiférés, il ne faut pas les oublier", explique la jeune femme qui poursuit :"Un sourire, ça ne coûte rien. A défaut de pouvoir le faire, je l'ai dessiné !" 

Anaïs, une habitante de Venoy, a laissé un message aux éboueurs. Kevin, éboueur depuis deux ans, apprécie le geste.
Anaïs, une habitante de Venoy, a laissé un message aux éboueurs. Kevin, éboueur depuis deux ans, apprécie le geste. © Radio France - -

Ces marques de gratitude touchent beaucoup les éboueurs : "Un petit merci, un petit mot... oui, ça nous suffit. _On a l'impression qu'on compte. On a l'impression qu'on n'est pas pris pour n'importe quoi"_, ajoute Kevin

Dépôts sauvages interdits !

Et, faut-il le rappeler : même si les déchèteries sont fermées, il faut garder les encombrants chez soi. Il est dangereux et illégal de déposer des objets dans la rue ou en pleine nature. Plusieurs mairies de l’Yonne constatent pourtant une augmentation des dépôts sauvages.

Déchèteries ouvertes sur rendez-vous pour les professionnels

Dans de nombreuses communes de l'Yonne, la collecte des emballages du tri sélectif qui n'avait pas pu être faite les semaines passées a repris ou va reprendre ce lundi. C'est le cas notamment dans les intercommunalités d'Auxerre et de Joigny. Joigny où le premier adjoint Nicolas Soret précise sur Facebook : "nous continuons à ne pas compter les levées des ordures ménagères".

Nicolas Soret annonce aussi que les déchèteries seront rouvertes à partir de cette semaine, mais uniquement pour les professionnels et sur rendez-vous, par téléphone au 0750645059 ou par mail à accueil@ccjovinien.fr.

Quelques conseils pour faciliter le travail des éboueurs - par Delphine Martin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu