Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'An 1 des Gilets Jaunes : à Nantes peu de manifestants, un peu de casse et beaucoup de lacrymo

-
Par , France Bleu Loire Océan

A Nantes l'acte 53 des Gilets Jaunes commémorant le premier anniversaire du début du mouvement a rassemblé moins d'un millier de personnes et a été très rapidement contenu par des tirs de lacrymogène. Quelques jets de projectiles et un peu de casse ont été constatés.

Le cortège des Gilets Jaunes remonte le cours des 50 otages et défile pour célébrer une année de lutte.
Le cortège des Gilets Jaunes remonte le cours des 50 otages et défile pour célébrer une année de lutte. © Radio France -

Nantes, France

De source syndicale les manifestants étaient entre 800 et 1000 au plus fort de la journée à Nantes (800 selon la préfecture). C'est beaucoup moins que les 3000 de la manifestation nationale des Gilets Jaunes le 11 mai dernier, c'est beaucoup moins aussi que l'acte 44 du 14 septembre sur fond d'affaire Steve, ils étaient à ce moment là encore 2000 dans la cité des Ducs.

En ce samedi jour anniversaire des Gilets Jaunes les premières sommations suivies des premiers tirs de lacrymo sont arrivées un quart d'heure après le départ du cortège, alors que les manifestants tentaient de rejoindre la place Bretagne par les rails du tramway.

Très vite les nuages irritants ont envahi les rangs des manifestants avant de se répandre cours Saint-Pierre incommodant les passants.

A l'avant du cortège France Bleu Loire Océan a constaté la présence de quelques manifestants cagoulés, certains un parapluie ouvert pour ne pas être vus. Plusieurs ont taggé les murs de la préfecture et lancé des canettes dans les jardins du conseil départemental qui jouxtent les services de l'Etat. 

Sur le trajet du défilé, du mobilier urbain a été saccagé et les vitrines du McDo du carré Neptune ont été brisées après que le contre-plaqué posé en préventif ait été arraché.

Place du commerce, quelques containers ont brûlé.

Le cortège nantais était pourtant composé de nombreux Gilets Jaunes qui souhaitaient manifester dans une ambiance bon enfant. On a notamment vu une Marianne tout en jaune fluo, bonnet phrygien sur la tête et une petite dame retraitée vêtue de jaune dans un déguisement fait maison.

A 17h30 la préfecture dénombrait une seule interpellation, un homme de 47 ans placé en garde à vue pour "participation à un attroupement en vue de commettre des dégradations ou violences". Un chiffre qui a augmenté dans le courant de la soirée pour atteindre les cinq interpellations apprend-on de source policière. Le plus jeune des interpellés a 16 ans. Certains sont poursuivis pour "participation à un attroupement armé", d'autres pour "dégradations par incendie" et enfin pour "violences sur fonctionnaires avec rébellion". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu