Société

L'abattoir d'Antrenas en Lozère joue la transparence

Par Arnaud d'Arcy, France Bleu Gard Lozère vendredi 30 octobre 2015 à 14:25

Découpe de viande dans un abattoir (illustration)
Découpe de viande dans un abattoir (illustration) © Maxppp

L'abattoir d'Antrenas (Lozère) a ouvert ses portes à la presse ce jeudi. Une opération de communication qui vise à redorer l'image des abattoirs ternie par la vidéo tournée dans celui d'Alès mi-octobre, qui montrait des animaux maltraités.

Opération transparence à l'abattoir d'Antrenas en Lozère. Après la polémique à l'abattoir d'Alès, fermé depuis plus de deux semaines après la diffusion d'une vidéo sur Internet montrant des animaux maltraités lors de l'abattage, l'abattoir d'Antrenas a ouvert ses portes à la presse jeudi après midi, dans le cadre des rencontres "Made in Viande 2016", organisé par l'Interbev Languedoc-Roussillon, l'organisme de la filière bétail et viande.

L'occasion de montrer que les pratiques montrées dans cette fameuse vidéo ne sont pas celles de tous les abattoirs.

Repoprtage à l'abattoir d'Antrenas

Le directeur de l'abattoir Olivier Racaud, assure tout faire pour que les animaux stressent le moins possible, pour des questions éthiques, mais aussi parce qu'un animal qui ne stresse pas produit une viande de meilleur qualité.

Il a même placé des enceintes dans la bouverie, où les animaux attendent avant d'être tués.

A voir aussi :