Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'accent marseillais bientôt protégé par une loi ?

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Pour lutter notamment contre les discriminations à l'embauche, un député de l'Hérault a fait une proposition de loi pour protéger les accents de France. En Provence, et notamment à Marseille, l'accent fait de la résistance.

Image d'illustration - Notre-Dame-de-la-Garde, Marseille
Image d'illustration - Notre-Dame-de-la-Garde, Marseille © Maxppp - ©Gao Jing

Sur le Vieux-Port de Marseille, Jean-François et Jules déambulent au soleil. Ils sont marseillais depuis plusieurs générations et regrettent que "le vrai accent marseillais, il y a de moins en moins de monde qui l'a". Au fil des décennies, l'accent se perd, parfois volontairement : "Il y en a qui se moquent ! Il y a même des acteurs, à l'époque, qui ont dû changer leur accent pour pouvoir faire du théâtre ou du cinéma", regrettent les deux amis.  

Jean-François et Jules, des expressions typiques d'ici, ils en connaissent "en pagaille". Certaines sont encore employées aujourd'hui : "Il y a dégun, ça veut dire il n'y a personne. Les collègues, c'est les amis." Les deux compères sont "ni fiers, ni pas fiers" de leur accent. "C'est le nôtre, c'est tout."

"Notre accent c'est notre identité"

Un peu plus loin, Olivier vend des poissons avec sa fille, Lou. Quand on lui pose la question de son accent, il réplique : "Oui, _c'est une fierté. Notre accent c'est notre identité, il ne faut pas en avoir honte."  Lou, elle, ne se rend pas compte qu'elle a un accent : "Nous, on ne s'en aperçoit pas, c'est les gens qui viennent d'autres régions qui nous le disent._ Quand on était à Paris, les gens nous reconnaissaient." 

Charles, marseillais "de naissance" a une explication : "Tout dépend de la façon de voir : ne pas avoir d'accent pour nous, c'est en avoir !"

En France, il y a autant d'accents que de régions, voire de communes. Le député de l'Hérault Christophe Euzet a fait une proposition de loi en janvier dernier pour "promouvoir la France des accents". Selon lui, il existe une véritable discrimination, notamment à l'embauche, des personnes avec accent. Cela s'appelle la glottophobie. "Pourtant, s'étonne le député, nous sommes des dizaines de millions de Français à avoir l'accent du Sud, de l'Est, du Nord..."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu