Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'accès aux soins, l'affaire de tous !

-
Par , France Bleu Hérault

Les Restos du cœur de l'Hérault viennent de signer un partenariat avec l'Assurance Maladie de l'Hérault pour favoriser l'accès aux soins à tous. L'idée est de détecter des bénéficiaires des Restos du cœur qui ne font pas les démarches pour obtenir des aides auxquelles ils ont droit pour leur santé.

Le partenariat entre les Restos du coeur et l'Assurance Maladie pour l'accès des soins pour tous - photo d'illustration
Le partenariat entre les Restos du coeur et l'Assurance Maladie pour l'accès des soins pour tous - photo d'illustration © Maxppp - CORTIER CLAUDE

Un slogan "l'accès aux soins, c'est l'affaire de tous" pour une convention entre les Restos du cœur de l'Hérault et l'Assurance Maladie de l'Hérault. L'objectif est de favoriser la santé des plus fragiles. Travailleurs pauvres, retraités, étudiants, familles monoparentales qui ont renoncé aux soins à cause du manque d'argent ou d'une méconnaissance de leurs droits. Car il y a des aides, en dehors de la CMU, la Couverture Maladie Universelle, qui sont mal connus. C'est le cas par exemple de l'aide à la complémentaire santé. Pour guider aux mieux ces personnes qui ne connaissent pas leurs droits, l'assurance-maladie de l'Hérault a créé un service de cinq personnes qui les guide, les rassure et les accompagne dans leurs démarches, jusqu'à la réalisation des soins.

La CPAM estime qu'un tiers des assurés renonce aux soins. Les soins dentaires d'abord mais aussi l'optique et tout ce qui touche à l'auditif. Les consultations chez les spécialistes dont elles aussi repoussées à plus de 6 mois dans le cas d'un renoncement : gynécologue, urologue, pneumologue, neurologue , allergologue ou encore ORL et rhumatologue.

Les bénévoles des Restos du cœur seront chargés de détecter parmi leurs bénéficiaires les personnes qui ont des droits pour leur santé, sans le savoir. Les conseillers de l'Assurance Maladie de l'Hérault prendront ensuite le relais.

72 000 personnes ont pu se soigner en France grâce à ce dispositif.

Claude Humbert, le directeur de l'Assurance Maladie de l'Hérault souhaite favoriser l'accès aux soins

Geneviève NGuyen, pdte des Restos du coeur Hérault espère faciliter l'insertion par la santé des bénéficiaires

Reportage aux restos du cœur auprès des bénéficiaires

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu