Société

Strasbourg : l'accessibilité des personnes en situation de handicap en travaux jusqu'en 2024

Par Charlotte Jousserand, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass dimanche 19 mars 2017 à 19:30

Les établissements publics ont jusqu'à 2024 pour se mettre aux normes pour l'accessibilité
Les établissements publics ont jusqu'à 2024 pour se mettre aux normes pour l'accessibilité © Maxppp - Thierry Gachon

Des bâtiments accessibles pour des personnes en situation de handicap, ce n'est pas pour tout de suite. Certains ont encore 7 ans de délai, jusqu'en 2024 pour se mettre aux normes. A Strasbourg, les choses évoluent petit à petit.

Selon le dernier baromètre de l'Association des paralysés de France, publié en février 2014, Strasbourg se classe à la 78e place des villes accessibles en situation de handicap avec une note de 9/20 concernant "l'accessibilité des équipements municipaux" mais avec la note de 21/21 pour sa "politique locale volontariste". Trois ans après, les choses ont évolué reconnaissent les associations. Thomas habite Strasbourg, avec son fauteuil électrique, il peut aller pratiquement partout. Selon le jeune homme "Strasbourg reste une ville très accessible, et c'est très agréable après c'est sur des détails, des bars, des commerces mais sur les établissements de tête, tout est accessible".

Tous concernés par l'accessibilité

Selon l'Association des paralysés de France, il reste encore beaucoup de choses à faire pour améliorer la situation. D'après Isabelle Scheuer, déléguée de l'association dans le Bas-Rhin, "beaucoup de cabinets médicaux ne sont pas accessibles et on est obligé de se constituer nous même un petit annuaires des lieux où l'on peut aller". Isabelle Scheuer reconnaît cependant que "lorsque l'on est en situation de handicap, c'est plus simple d'habiter à Strasbourg ou dans une ville qu'à la campagne".

"Il faut admettre, que vivre en ville c'est plus facile" Isabelle Scheuer, déléguée APF dans le Bas-Rhin

Actuellement, 20% des personnes en France sont concernées par le handicap, cela concerne même 40% des personnes si l'on prend en compte le handicap temporaire. Pour Isabelle Scheuer, cela concerne en réalité "tout le monde," car à un moment de sa vie on peut être touché par un handicap à cause d'une maladie, d'un accident et puis dans le meilleur des cas, ce sera avec l'âge". L'accessibilité recouvre à la fois les difficultés de se déplacer, le handicap moteur mais aussi le handicap visuel, auditif, mental

Des délais pour se mettre aux normes

Selon la loi, certains établissements ont jusqu'à 2024 pour se mettre en conformité. Un délai supplémentaire car initialement, explique Sébastien Lavaux, gérant de la société Accessibilité et Handicap, "le premier délai c'était le 1er janvier 2015, à cette date, l'ensemble des établissement recevant des travaux devaient être en conformité avoir fait les travaux, devaient être aux normes, mais on a pris beaucoup de retard".

"Le premier délai était le 1er janvier 2015" Sébastien Lavaud, gérant cabinet Accessibilité et Handicap

Selon le gérant de ce cabinet de conseil et d'expertise à Illkirch pour l'accessibilité des personnes recevant du public, "Il était impossible d'être aux normes donc le législateur a proposé un report le fameux Ad'ap, agenda d'accessibilité programmé pour permettre aux retardataires de se mettre aux normes et d'avoir un étalement de travaux." Selon les catégories de bâtiments, certains ont jusqu'à 2018, 2021 ou 2024 au plus tard pour réaliser les travaux.

Aujourd'hui, selon Sébastien Lavaux, "en France, entre 70 et 80% des bâtiments ont déposé un dossier d'accessibilité" c'est-à-dire qu'ils s'engagent à réaliser les travaux pour être aux normes au plus tard en 2024. Pour ceux qui ne l'ont pas fait, ils s'exposent à des lettres de mise en demeure de la Direction départementale des Territoires et cela peut aller jusqu'à l'amende. La société Accessibilité et Handicap existe depuis 2007 et elle gère une centaine de dossier actuellement. Depuis 2014, elle travaille avec l'Eurométropole.