Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'accueil des migrants : "Un devoir d'humanité" pour le Préfet de la Somme

jeudi 27 octobre 2016 à 14:51 Par Valérie Massip, France Bleu Picardie

Après l'arrivée de 101 migrants de la Jungle de Calais dans la Somme cette semaine, le Préfet Philippe de Mester, invité de France Bleu Picardie ce jeudi matin, précise les conditions de leur accueil.

"Nous ne sommes allés que dans des communes où nous avions l'accord des maires" pour accueillir des migrants explique le Préfet de la Somme (photo d'illustration)
"Nous ne sommes allés que dans des communes où nous avions l'accord des maires" pour accueillir des migrants explique le Préfet de la Somme (photo d'illustration) © Radio France

Amiens, Somme, France

101 migrants de la Jungle de Calais sont arrivés cette semaine dans la Somme. Ils sont installés à Amiens, Abbeville et Péronne. Ces personnes viennent d'Afghanistan, du Soudan, de l'Erythrée, d'Irak et de Syrie. "Nous savions dès le départ combien arriveraient" précise le Préfet de la Somme Philippe de Mester ce jeudi matin sur France Bleu Picardie.

Une dotation de 25 euros par jour et par migrant

Le Préfet de la Somme explique que ces migrants sont hébergés dans de petites structures afin "que leur intégration se fasse dans des conditions dignes". Une vingtaine de logements vacants ont été proposés par les bailleurs sociaux. Trois associations s'occupent de la prise en charge : Adoma, Coallia et Accueil et Promotion. Elles reçoivent pour cela une dotation de l'Etat de 25 euros par jour et par migrant.

"Donner du répit aux migrants"

Philippe de Mester ajoute qu'il y a deux priorités maintenant que les migrants sont arrivés : leur donner du répit et voir s'ils ont l'intention ou non de demander le statut de réfugié. *Leur accueil a vocation à être limité dans le temps, jusqu'à 8 mois maximum".

Le Préfet de la Somme, invité de France Bleu Picardie ce jeudi matin