Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'accueil familial : une alternative à la maison de retraite encore peu développée en Île-de-France

-
Par , France Bleu Paris

L'accueil familial permet à une personne âgée et/ou handicapée d'être hébergée à domicile, chez un "accueillant", moyennant rémunération. Le dispositif, qui existe depuis des années, peine à se développer notamment en Île-de-France. Reportage chez une "famille d'accueil" en Seine-Saint-Denis.

Nathalie accueille Muriel, 92 ans,  chez elle à Livry-Gargan en Seine-Saint-Denis
Nathalie accueille Muriel, 92 ans, chez elle à Livry-Gargan en Seine-Saint-Denis © Radio France - Hajera Mohammad

Ce 1er octobre c'est la journée internationale des personnes âgées. Des seniors qui ont beaucoup souffert, pour certains, du confinement, notamment ceux qui vivent en Ehpad. Pourtant d'autres solutions d'accueil existent. En Seine-Saint-Denis, par exemple, une alternative est proposée : le dispositif d'accueil familial existe depuis une dizaine d'années. Aujourd'hui, sur les 35 places d'accueillants ouvertes dans le département, 19 sont pourvues. 

Garantir le bien-être physique et moral du senior

Pour candidater, aucun diplôme n'est nécessaire mais certaines conditions sont à remplir. Il faut par exemple disposer d'une chambre de 9 mètres carrés au moins pour la personne accueillie (16 mètres carrés pour un couple), suivre une formation, et surtout garantir son bien-être physique et moral. Il ne s'agit pas seulement de la loger et de la nourrir, mais aussi de prendre soin d'elle, de l'accompagner si besoin à ses rendez-vous médicaux et de partager des activités ensemble. Car le dispositif est avant tout destiné aux personnes qui ne peuvent plus ou ne veulent plus restez chez elles seules, mais qui ne souhaitent pas non plus aller en maison de retraite. 

Un accueil moyennant rémunération

L'accueillant peut recevoir jusqu'à trois personnes maximum à domicile et gagner entre 1 700 et 2 000 euros nets par mois et par senior. Ce dernier le rémunère directement ou grâce aux aides et allocations versées par le département.

À Livry-Gargan, Nathalie s'est lancée il y a deux ans dans l'aventure. Avec Alexandre, son fils de 16 ans, ils accueillent dans leur pavillon, Muriel, qu'ils préfèrent appelle "mamie", "parce que c'est un membre de la famille à part entière", insiste Nathalie. Ancienne infirmière dans un Ehpad, cette maman célibataire dit agir par conviction : _"Je fais quelque chose que j'aimerais bien qu'on fasse pour moi plus tard_, parce qu'on va tous passer par là". Elle gagne 2 000 euros par mois nets, mais le plus important pour elle, ce sont les moments de partage avec Muriel.

Reportage à Livry-Gargan chez Nathalie qui accueille depuis deux ans, Muriel, 92 ans

Choix de la station

À venir dansDanssecondess