Société

L'ADEVA, Association des Victimes de l'Amiante, s'implante à Vierzon

Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Berry mardi 13 décembre 2016 à 6:00

Les membres de l'ADEVA-Centre en réunion à Vierzon.
Les membres de l'ADEVA-Centre en réunion à Vierzon. © Radio France - Sarah Tuchscherer

L'ADEVA, Association des Victimes de l'Amiante, ouvre une nouvelle antenne, à Vierzon, avec une permanence mensuelle. Il s'agit de sa quatrième permanence dans le Cher.

Jusqu'à présent, pour trouver l'ADEVA (Association des Victimes de l'Amiante) dans le Cher, il fallait aller à la Guerche-sur-l'Aubois, St-Amand-Montrond ou Sancoins. Désormais, une permanence sera également assurée, le deuxième mardi de chaque mois, à la salle municipale n°3, place du marché au blé, à Vierzon. Les bénévoles de l'association y donneront des conseils pour monter un dossier de demande d'indemnisation ou pour engager une procédure pour faute inexcusable à l'encontre d'un employeur.

Deux entreprises condamnées

A ce jour, seules deux entreprises du Cher ont été condamnées pour avoir exposé leurs salariés à l'amiante : la SMPA (Société Mécanique de Précision de l'Aubois), fabriquant de moteurs pour bateaux installé à Jouet-sur-l'Aubois et Stromag, spécialiste des plaquettes et des disques de freins industriels, implanté à la Guerche. Mais pour l'association, l'amiante a fait des dégâts bien au-delà de ces deux sites.

Le bassin de Vierzon particulièrement concerné

La présence de l'association s'imposait, selon André Letouzé, vice-président de l'ADEVA Centre, particulièrement "sur la région de Vierzon où l'on a fait beaucoup de construction mécanique, de la métallurgie, de la fonderie... Tous ces métiers étaient exposés, sans oublier le bâtiment".