Société

L’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle se chauffe au bois

Par Martine Bréson, France Bleu Paris vendredi 7 février 2014 à 4:00

Aéroport de Paris ADP

Le test a duré un an et aujourd’hui un quart de la production de chaleur de l'aéroport est assuré par une centrale à bois. Les résidus de coupes de bois proviennent des forêts situées dans un rayon de 50 kilomètres autour de Paris. Le but d’ADP c’est de réduire l’empreinte environnementale de l’aéroport.

Aéroport de Paris (ADP) estime à 18.000 tonnes la réduction de ses émissions de dioxyde de carbone. Pour ADP, le choix du bois n’est pas seulement écologique , il est aussi économique.

S chauffage Roissy

C’est l’Office Nationale des Forêts qui fournit les 40.000 tonnes de copeaux de bois nécessaires aux chaudières de l’aéroport. Cela permet aussi de valoriser la filière bois .

Et cela ne s’arrête pas là car les cendres sont aussi récupérées. Ces cendres, riches en potassium, phosphore et nitrates, sont mélangées à des végétaux pour en faire des engrais .

E chauffage Roissy