Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'Alsace à New York - Thierry Kranzer, fervent défenseur de la langue alsacienne

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

A l'occasion du marché de Noël alsacien à Broadway, France Bleu Alsace vous emmène à la rencontre des Alsaciens qui vivent à New York. Focus sur l'engagement de Thierry Kranzer en faveur de l'alsacien.

Thierry Kranzer à l'ONU, à New York, le 4 décembre 2019
Thierry Kranzer à l'ONU, à New York, le 4 décembre 2019 © Radio France - Aude Raso

C'est dans l'ambiance feutrée de l'Organisation des nations unies, où il occupe un poste d'attaché de presse, que nous accueille Thierry Kranzer. "Ici à l'ONU, j'ai la chance de couvrir des réunions thématiques qui montrent l'importance de préserver la diversité linguistique", commente l'Alsacien. Car vivre à New York est loin d'être incompatible avec un engagement en faveur de la langue alsacienne... bien au contraire ! Depuis plus de quinze ans, Thierry Kranzer y organise de nombreuses opérations de promotion de l'Alsace

"A New York, les gens sont très fiers d'être new-yorkais, mais n'hésitent pas à se présenter en tant que norvégien, afghan ou juif, souligne Thierry Kranzer. En Alsace, nous avons grandi avec cette idée que notre spécificité devait être étouffée. Mais on se rend compte dans les autres pays que les gens sont très fiers de leur diversité et de leur spécificité."

Sortir de l'Alsace est une forme de libération, car on se rend compte qu'à l'étranger notre diversité est une force.

Le bâtiment de l'ONU à New York, le 4 décembre 2019 - Radio France
Le bâtiment de l'ONU à New York, le 4 décembre 2019 © Radio France - Aude Raso

Fin novembre à New York, Thierry Kranzer a ainsi participé à une conférence avec des représentants de la langue bretonne, de la langue sarde et de la langue catalane. "Nous avons les mêmes préoccupations, et pouvons nous appuyer sur l'expérience de chacun, pour sauver une langue minoritaire." C'est également à New York que l'Alsacien a pu visiter un jardin d'enfant où l'on ne s'adressait aux enfants qu'en yiddish. Il défend depuis plusieurs années l'idée de créer des crèches en immersion totale en alsacien, qui pourraient être financées par le Fonds international pour la langue alsacienne (Filal) lancé en 2011.

"En France, nous avons tendance à stigmatiser le communautarisme. Mais il existe un communautarisme positif, quand il est mis au service du groupe", conclut Thierry Kranzer. Ville internationale et cosmopolite, New York est aujourd'hui l'un des meilleurs porte-voix pour les défenseurs des langues régionales et minoritaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu