Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'ancien élu marseillais Karim Zéribi décide de quitter les réseaux sociaux

-
Par , France Bleu Provence

C'est par un Tweet que Karim Zeribi, ancien élu et ancien patron de la RTM à Marseille a d'ailleurs lui même annoncé renoncer aux réseaux sociau. Aux quelques 40 000 personnes qui le suivent, il leur donne rendez vous "dans la vraie vie".

Applications de réseaux sociaux (illustration)
Applications de réseaux sociaux (illustration) © Maxppp -

Marseille, France

Le dernier Tweet de Karim Zeribi est clair : "J'ai décidé de quitter le déversoir de frustrations des réseaux sociaux pour accorder plus de temps à ma famille, à mes différentes activités et à mes ami(e)s." L'ancien élu marseillais et ancien député européen annonce ainsi vouloir renoncer aux réseaux sociaux et se consacrer à la "vraie vie". 

Une décision à l'opposé de la vague actuelle : dans le monde, on enregistre chaque seconde, 11 nouveaux utilisateurs des réseaux sociaux.

Les Français passent 1h20 par jour sur les réseaux sociaux 

Des réseaux sociaux qui envahissent nos jours et parfois nos nuits. Selon l'étude de "We are social", nous sommes plus de trois milliards à travers le monde à utiliser les réseaux sociaux chaque mois (une augmentation de +13% sur un an ). Les Français eux y passent en moyenne 1h20 par jour contre 2h16 dans le reste du monde.

En tête des plateformes utilisées, YouTube (69%) devant Facebook (65%), Facebook Messenger (41%), Instagram (26%) et Twitter (24%). 

Une véritable addiction pour certains, comme ce lycéen de 15 ans qui compare cela à une drogue : "On commence, on aime bien, on continue". Il reconnait y consacrer "près de cinq heures par jour" et avoue avoir arrêté, une fois, pendant une semaine : "J'ai remarqué que je parlais davantage aux gens et que j'étais plus souriant", dit il, tout en précisant qu'il a recommencé à aller sur les réseaux sociaux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu