Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'ancienne caserne Corbineau de Laval, une histoire séculaire

-
Par , France Bleu Mayenne

À Laval les élus du conseil municipal ont voté la cession de deux bâtiments historiques de l'ancienne caserne Corbineau. Un site au passé religieux et militaire.

L'ancienne caserne Corbineau à Laval abrite encore pour quelques mois le conservatoire
L'ancienne caserne Corbineau à Laval abrite encore pour quelques mois le conservatoire © Radio France - Martin Cotta

Laval, France

La ville de Laval va donc céder prochainement les deux bâtiments historiques de l'ancienne caserne Corbineau à la société France Pierre Patrimoine. Une décision votée lors du conseil municipal du lundi 9 décembre. Il s'agit des deux bâtiments qui abritent encore pour quelques mois le conservatoire de la ville, avant son déménagement dans les locaux du Crédit Foncier, rue du Britais. 

Du couvent à la caserne

L'ancienne caserne Corbineau, c'est un pan de l'histoire de la ville. Sur le terrain, bien avant sa fonction militaire, c'était un espace monastique situé à quelques encâblures de l'église des Cordeliers. Mais pendant la Révolution, les moines qui y résidaient ont été chassés. C'est alors que s'ouvre le chapitre militaire, avec l'arrivée d'environ 500 soldats. Pour pouvoir les accueillir, la ville de Laval consent à des travaux et notamment la construction d'une poudrière et d'un four à pain. 

En 1842, premier tournant. L'État français impose de nouvelles directives à son armée et souhaite le départ des 500 soldats de la ville de Laval. "C'est un véritable traumatisme pour les élus de l'époque car 500 hommes dans la ville représentent un poids économique important" explique Stéphane Hiland, responsable du patrimoine de Laval. "Cela va décider la municipalité en 1860 à voter un budget conséquent pour la réalisation des bâtiments que l'on peut voir encore aujourd'hui" poursuit le spécialiste. 

Un splendide œil de bœuf

Les deux édifices ont donc été construits entre 1862 et 1863. Le bâtiment de l'état-major abrite aujourd'hui les services administratifs du conservatoire. Un bâtiment gris, carré, avec de grandes fenêtres. Avec aussi un œil de bœuf en son sommet. "Il est entouré d'éléments sculptés assez évocateurs : une besace, un tambour, une baïonnette et un étendard. Tous les symboles militaires figurent ici-même" déclare Stéphane Hiland. 

L’œil de bœuf sur le bâtiment de l'état-major de la caserne Corbineau - Radio France
L’œil de bœuf sur le bâtiment de l'état-major de la caserne Corbineau © Radio France - Martin Cotta

Une architecture qui ne sera pas modifiée avec le nouveau projet immobilier dans les prochaines années. France Pierre Patrimoine est un spécialiste de la rénovation de bâtiments anciens, basé en Gironde. Il prévoit la création de 70 appartements "de standing". Les soldats ont eux quittés la caserne Corbineau juste après la guerre Franco-Prussienne (1870-1871), pour partir dans la caserne Schneider, quartier Ferrié à Laval. Là où s'établiront plus tard le 124e régiment d'infanterie et le 42e régiment de transmissions.

Comme il est stipulé dans un rapport de la mairie de Laval, l'acte de vente des bâtiments Corbineau devra être signé au plus tard le 30 septembre 2021. La transaction s'établit à 1.950.000€.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu