Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'apésa72, une structure pour aider les entrepreneurs sarthois en souffrance

mercredi 30 août 2017 à 11:46 Par Christelle Caillot, France Bleu Maine

Que faire en cas d'échec dans son entreprise en Sarthe ? Vers qui se tourner ?? L'apésa72 est une structure qui vient en aide aux chefs d'entreprise en difficulté. Rencontre avec sa présidente Sylvie Casenave Péré.

Sylvie Casenave Péré, présidente de l'Apésa72
Sylvie Casenave Péré, présidente de l'Apésa72 © Radio France - Christelle Caillot

Le Mans, France

L'Apésa, l'aide psychologique pour les entrepreneurs en souffrance aiguë est un dispositif national qui se développe en Sarthe. Cinq chefs d'entreprise ont été accompagné en Sarthe depuis le début de l'année. Présentation avec sa présidente Sylvie Casenave Péré.

Cinq entrepreneurs sarthois accompagnés depuis le début de l'année

"L'apésa72 est une cellule de prévention pour venir en aide aux entrepreneurs qui en déposant le bilan se retrouvent isolés et peuvent en arriver à un acte terrible" nous dit Sylvie Casenave Péré, la présidente de l'Apésa72. "L'association forme des gens qui évoluent dans le milieu économique et qui vont pouvoir déceler les signes tragiques de l'entrepreneur qui est en difficulté. Nous avons déjà formé cinquante personnes que nouas avons appelé des sentinelles. Nous avons pu ainsi accompagner cinq personnes qui étaient en difficulté.

Il faut rappeler que tous les jours un agriculteur se suicide et tous les deux jours pour les chefs d'entreprise.

"Les profils peuvent être très variés", poursuit Sylvie Casenave Péré, la présidente de l'Apésa72, "ça peut être quelqu'un qui peut être très solide, très communicant mais qui se trouve isolé. On a plutôt affaire à des personnes quadra ou quinquagénaires où le travail d'une vie se retrouve contesté ou remis en cause.

L'apésa72 doit organiser en octobre une réunion en octobre au Mans afin d'alerter les experts-comptables.