Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'archevêque de Reims Eric de Moulins-Beaufort élu premier évêque de France

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Arrivé fin octobre au poste d'archevêque de Reims Eric de Moulins-Beaufort, 57 ans, a été élu, président de la Conférence des évêques de France à Lourdes, a annoncé l'Eglise ce jeudi. Il sera le représentant de l'Eglise auprès des autorité et débutera son mandat le 1er juillet.

 Eric de Moulins-Beaufort a été élu jeudi à Lourdes.
Eric de Moulins-Beaufort a été élu jeudi à Lourdes. - Archives - Diocèse de Reims

Reims, France

"C'est un changement de génération salutaire, disait un évêque, au micro de France Inter, juste après l'élection à Lourdes. Nous voulions un président clair. Bon communiquant". A 57 ans, l'archevêque de Reims, Eric de Moulins-Beaufort, succède ce jeudi 4 avril 2019 à Georges Pontier, 75 ans, qui était à la tête de la Conférence des évêques de France depuis 2013. Il était arrivé en Champagne le 28 octobre, succédant à Thierry Jordan. Il cumulera les deux fonctions, et restera archevêque de Reims. 

L'élection a eu lieu à Lourdes, où 118 évêques de France sont réunis à huis-clos pour leur session de printemps jusqu'à vendredi. De nouvelles responsabilités pour Eric de Moulins-Beaufort, puisque, même si le président de la CEF n'est pas le chef de l'Église catholique en France, il incarne la religion auprès des autorités et de la population. 

Il a crée une commission pour prévenir les agressions sexuelles 

Tout cela dans un contexte d'accumulation de révélations d'affaires de pédocriminalité à travers le monde mais aussi après le refus par le pape François d'accepter la démission du cardinal Philippe Barbarin, condamné à six mois de prison avec sursis pour non dénonciation des abus sexuels d'un prêtre. De son côté, à Paris, Eric de Moulins Beaufort a notamment été à l'initiative de la création, en 2016, d'une commission pour prévenir les agressions sexuelles, puis a coordonné la lutte contre la pédophilie au sein du diocèse. Il a mené des auditions de personnes accusant d'abus sexuels le prêtre et "psychanalyste" Tony Anatrella.