Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Gironde : À Rions, les jeunes gagnent de l’argent de poche en travaillant pour la commune

-
Par , France Bleu Gironde

Le dispositif est unique en Sud-Gironde : la commune de Rions embauche des adolescents, âgés de 15 à 17 ans, pour travailler contre une rémunération. De quoi se faire de l'argent de poche et une première expérience professionnelle.

Marie, 16 ans, gagne son propre argent de poche en travaillant pour la mairie de Rions, en Gironde.
Marie, 16 ans, gagne son propre argent de poche en travaillant pour la mairie de Rions, en Gironde. © Radio France - Julien Penot

Rions, France

Nettoyer les carreaux, faire la vaisselle ou encore entretenir les espaces verts, voici les missions confiées aux jeunes âgés de 15 à 17 ans par la commune de Rions, au sud de Bordeaux. Mis en place il y a trois ans, le concept permet aux adolescents de remplir leur tirelire pendant l'été et de découvrir le monde professionnel. 

Gagner son propre argent poche

Payée cinq euros de l'heure, Marie, 16 ans, travaille à l'entretien de l'école primaire de Rions. "Il y a des sous en jeu, donc on fait cela pour avoir un peu d'argent de poche", déclare l'adolescente, qui participe pour la deuxième fois au dispositif. Inscrits en mai, ils sont onze jeunes comme elle à avoir choisi de travailler pendant les vacances pour gagner leur propre argent de poche. 

De huit heures et demie à midi, les jeunes assurent différentes tâches dans les bâtiments publics et les espaces verts de la commune. "Cela m'occupe pendant les vacances et ça me responsabilise", sourit Marie, qui recevra 60 euros à la fin de sa mission de quatre jours. Une somme réinvestie dans un cadeau pour une amie. 

Première expérience professionnelle 

Chaque jour un tuteur l'accompagne lors de ses heures de travail. Une relation bienveillante avec ces jeunes qui découvrent, pour la plupart,  le milieu professionnel. "On essaye de prendre des gants, de les reprendre si ça va pas et surtout de leur montrer comment on fait les choses", décrit Mery, la tutrice de Marie. "La ponctualité, se présenter, arriver à l'heure... Voilà, c'est les sensibiliser au monde du travail", ajoute Marylène Pellet, adjointe à la mairie de Rions. 

Le dispositif est réservé aux jeunes de la commune et les heures de travail ne doivent pas excéder trois heures par jour. Un budget de   1 200 euros par an y est consacré par la mairie. En juillet dernier, un jeune, maintenant majeur, a décroché un contrat professionnel à la mairie.