Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L’armée lance une opération séduction pour recruter de nouveaux réservistes

vendredi 1 avril 2016 à 19:40 Par Lola Fourmy, France Bleu Occitanie et France Bleu

A l’occasion de la Journée Nationale du Réserviste, la délégation militaire de la Haute-Garonne et la région de gendarmerie du Languedoc Roussillon-Midi Pyrénées, sont venues à la rencontre des élèves du lycée Pierre d’Aragon, à Muret. Les militaires y ont expliqué le rôle d’un réserviste.

Les élèves du lycée Pierre d'Aragon de Muret, à la découverte des réservistes
Les élèves du lycée Pierre d'Aragon de Muret, à la découverte des réservistes © Radio France - Lola Fourmy

Muret, France

« C’est un militaire, réellement, à temps partiels», voilà comment le Général Eric Bellot des Minières (délégué militaire départemental) résume le rôle d’un réserviste. Concrètement, c’est un peu le même système que celui des pompiers volontaires : vous vous engagez, vous êtes formés, et on vous appelle quand on a besoin de renfort. Des périodes de mobilisation qui sont rémunérées. Il y a des réservistes aussi bien dans l’armée de terre, que dans la marine et dans la gendarmerie. On compte 3.000 réservistes gendarmes dans la région Languedoc Roussillon-Midi-Pyrénées, 600 en Haute-Garonne.

« Une nouvelle réserve pour une nouvelle menace » : un recrutement dans un climat particulier

A l’occasion de la Journée Nationale du Réserviste, gendarmes et parachutistes sont allés présenter le rôle des réservistes aux 1.500 élèves du lycée Pierre d’Aragon, à Muret. Là, les lycéens ont assisté à une cérémonie militaire avec remise de médailles. Ils ont aussi pu découvrir les activités des militaires dans des ateliers : course en tenue de combat, mise en garde sur les méfaits du net et des réseaux sociaux, découverte de l'attirail.

Reportage auprès des lycéens  :

Les lycéens de Muret découvrent le rôle d'un réserviste

Une journée de découverte ponctuée de discours sur le terrorisme, l’importance de cette nouvelle menace et sur le sens « de la résilience et de la résistance ». Dans ce contexte, avec un millier d'hommes déployés en permanence sur le territoire, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, vient d’annoncer qu’il souhaitait augmenter les effectifs des réservistes. De 28.000 hommes pour l’armée de terre, il souhaite atteindre 40.000 réservistes d’ici 2018.

Des jeunes motivés par le besoin d’aider

Les jeunes, eux, se sont parfois découvert une vocation de réservistes après les attentats. Un engagement qu’ils voient comme une réponse aux violentes attaques.

« Evidemment que ça motive encore plus à s’engager ! Ça ne me fait pas peur, il faut être courageux ! » Michael, 17 ans

Pourtant, les dernières recrues déchantent parfois en découvrant en quoi consiste véritablement le métier de soldat ou de gendarme. « Ces jeunes, qui sortent souvent du domicile de leurs parents, sont parfois confrontés à des situations difficiles et là, c’est la vraie découverte de la vie » confie le Général Bernard Clouzot, commandant de la région de gendarmerie LRMP et du groupement de la Haute-Garonne.

Plusieurs réservistes ont été décorés lors de cette journée. Parmi eux, Cyndie Vigno. A 21 ans, l’étudiante en master 1 de droit et de sciences criminelles, est réserviste pour le groupement de gendarmerie de la Haute-Garonne depuis trois ans. Elle compte déjà 200 jours de mobilisation et compte bien continuer. Rencontre :

Cyndie Vigno, réserviste depuis 3 ans pour le groupement de gendarmerie du 31

Quelles conditions pour devenir réservistes?

• Avoir la nationalité française,

• Avoir plus de 17 ans

• Être médicalement apte

• Être en bonne condition physique et mentale,

• Avoir effectué sa journée Défense et citoyenneté (JDC)

• Jouir de ses droits civiques

• Réussir l’entretien et les tests de sélection.

L'engagement initial est de 2 ans renouvelables par périodes de 3 à 5 ans. Vous pouvez résilier votre engagement à tout moment, à votre demande.

Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site de la défense : https://www.recrutement.terre.defense.gouv.fr/devenez-reserviste-operationnel et de la gendarmerie http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/Notre-Institution/Nos-moyens/Reserve-gendarmerie/Devenir-reserviste.

Remise de médaille à quatre réservistes au lycée Pierre d'Aragon de Muret - Radio France
Remise de médaille à quatre réservistes au lycée Pierre d'Aragon de Muret © Radio France - Lola Fourmy