Société

L'Assemblée nationale adopte une résolution sur les enfants réunionnais envoyés en métropole dans les années 60 et 70

Par Géraldine Marcon, France Bleu Creuse mercredi 19 février 2014 à 10:02

Jean-Jacques Martial avec Ericka Bareigts
Jean-Jacques Martial avec Ericka Bareigts © Outre-mer 1ère-Martin Baumer

L'assemblée nationale a reconnu mardi la responsabilité morale de la France dans l'affaire dite des enfants réunionnais de la Creuse. Plus de 1.600 enfants de l'île avaient été déracinés pour repeupler la métropole dans les années 60 et 70. Un peu plus de 200 d'entre eux ont vécu en Creuse.

"Ce n’est pas souvent que l’on vit un tel moment d’émotion à l’Assemblée” a confié une députée à la sortie des débats. Il aura fallu attendre plus de 50 ans pour que l’Etat reconnaisse son erreur. Les députés ont voté mardi une résolution admettant la responsabilité morale de l’Etat dans le déplacement de 1600 enfants réunionnais, entre 1963 et 1982, vers des départements de l’Hexagone touchés par l’éxode rural, notamment la Creuse. Ils étaient nombreux à être venus assister aux débats à Paris.

réunionais - itw bareigts

Ericka Bareigts députée de la Reunion.

Michel Vergnier est le député maire de Guéret. Il a voté cette résolution et a tenu à souligner que les Creusois ont eux aussi été pénalisés dans cette affaire.

7H/ réunionais - itw vergnier

Jean-Marie Jean-Philippe fait patie de ces Réunionnais déplacés dans les années 60. Aujourd’hui, il a retrouvé sa soeur à la Réunion et il était présent à Paris pour assister au vote de la résolution à l'Assemblée nationale. Pour lui ce n'est qu’une première étape.

réunionais - itw jean philippe

Jean-Marie Jean-Philippe et sa sœur, retrouvée à La Reunion - Aucun(e)
Jean-Marie Jean-Philippe et sa sœur, retrouvée à La Reunion

Le reportage de Martin Baumer d'Outre-mer 1ère lors du vote de la résolution.