Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L’association Art déco de Reims et des villes du Grand Est fait rayonner Reims à l’international

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

L’association Art déco de Reims et des villes du Grand Est a été créée il y a à peine neuf mois par des passionnés. Depuis le début du mois de juillet, elle fait partie de l'ICADS, l’International Coalition of Art Deco Societies, une véritable reconnaissance pour la ville.

Danielle Fancony, présidente d'Art déco de Reims et des villes du Grand Est devant la bibliothèque Carnegie à Reims, juillet 2020.
Danielle Fancony, présidente d'Art déco de Reims et des villes du Grand Est devant la bibliothèque Carnegie à Reims, juillet 2020. © Radio France - Vianney Smiarowski

L’association Art déco de Reims et des villes du Grand Est a à peine neuf mois d’existence mais elle ne manque pas d'activité. Elle a été créée par des passionnés pour mettre en lumière le patrimoine art déco dans la région et obtient déjà une reconnaissance importante. Depuis le 5 juillet, elle fait partie des membres de l’ICADS, l’International Coalition of Art Deco Societies. Cette association basée à New-York a pour but de reconnaître toutes les villes où l'art déco est entretenu et très présent. 

En recevant cette distinction, Reims figure donc dans la liste des villes art déco exceptionnelles, aux côtés de New-York, Boston, Los-Angeles, ou encore Paris ou Bruxelles. Un peu plus d’une trentaine de villes sont membres de l’ICADS, seulement six en Europe. "Je suis tellement contente que notre belle ville ait eu cette reconnaissance internationale pour faciliter les touristes à venir nous voir. Nous en avons grand besoin. L’art déco à Reims est d’une très grande qualité", dit Danielle Fancony, la présidente d’Art déco de Reims et des villes du Grand Est.

Reims compte de nombreux trésors d’architecture art déco. La bibliothèque Carnegie, l’ancien cinéma Opéra, les bâtiments autour de la place d’Erlon, ou encore ceux du cours Jean-Baptiste Langlet pour ne citer qu’eux. Un patrimoine souvent méconnu des Rémois estime Danielle Fancony. "Reims a été grandement détruit pendant la guerre de 1914. On a eu besoin de la reconstruction et plus de 300 architectes sont venus, c’est pour cela que nous avons une très grande diversité art déco à Reims", explique la présidente de l’association rémoise.

A part l’oenotourisme maintenant on va peut-être parler d’art déco tourisme

Mais selon Danielle Fancony, les bâtiments Art déco ne sont pas assez préservés, "c’est ça le vrai problème", dit-elle. Elle espère qu’à l’avenir les choses changeront. En attendant, elle est très fière de la distinction de l’ICADS, une véritable reconnaissance pour la ville.

"Je dis toujours qu’ensemble on est plus fort. L’avantage de notre association, c’est la diversité des personnes qui la compose. Avec ça, nous avons réussi à faire que Reims soit reconnu très rapidement alors que quelques fois il faut des années pour rentrer dans l’ICADS. Donc nous sommes fiers d’avoir réussi ce grand pari", dit Danielle Fancony. "J’espère qu’on va emmener la ville de Reims vers une forme de tourisme nouveau. A part l’oenotourisme maintenant on va peut-être parler d’art déco tourisme", rajoute la présidente d’Art déco de Reims et des villes du Grand Est.

L'association travaille aussi sur la création d'une plateforme participative pour recenser l'art déco dans la région, au travers de vidéos, de photos ou encore de reportages. Pour cela, elle a besoin de trouver environ 10 000 euros. Art déco de Reims et des villes du Grand Est organise aussi des conférences autour de l’histoire et de l’architecture. Elles ont été stoppées avec l’épidémie de Covid-19 mais elles devraient reprendre à la rentrée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess