Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'association ASP 23 cherche des bénévoles en Creuse pour accompagner des personnes en fin de vie

-
Par , France Bleu Creuse

L'association Accompagnement, Soutien, Présence 23 cherche des bénévoles pour entourer les personnes en fin de vie. Ils seront formés pour rendre visite aux personnes malades, ou très âgées, dans les Ehpad et les hôpitaux.

Sylvia Chenier, présidente de l'association Accompagnement, Soutien, Présence 23
Sylvia Chenier, présidente de l'association Accompagnement, Soutien, Présence 23 © Radio France - Sophie Peretti

C'est une toute nouvelle association et elle cherche des bénévoles pour venir la renforcer. L'association Accompagnement, Soutien, Présence 23 lance un appel aux personnes prêtes à faire de l'accompagnement en fin de vie. Elles iront aux chevets de malades et de personnes très âgées. Les bénévoles de l'ASP 23 n'interviendront qu'auprès de personnes hospitalisées, dans des Ehpad ou des hôpitaux. La présidente de l'association, Sylvia Chenier était ce mercredi matin l'invitée de France Bleu Creuse. Retrouver son interview en vidéo ici.

On a le sentiment d'être utile, de servir à quelque chose

"Pour faire de l'accompagnement en fin de vie, il faut explique Sylvia Chénier, être solide psychologiquement. Il faut des qualités d'écoute, d’empathie, ne pas être dans le jugement. Les bénévoles ne vont pas être lâchés dans la nature, on les encadre, on les entoure. Il y a un suivi avec un psychologue, et tous les mois des groupes de parole où les bénévoles peuvent évacuer, dire ce qu'ils ont à dire sur leurs accompagnements. Ce n'est pas facile, c'est vrai, mais ça nourrit tellement, ça vaut vraiment la peine".

Être auprès des patients

"On va voir les personnes dans leur chambre. On est là pour discuter parfois, mais on peut aussi juste être présent et se taire. Quand on va faire des accompagnements, on commence par se présenter dans les services. C'est le personnel soignant qui nous indique auprès de qui on peut intervenir, qui on peut aller voir, ou qui il ne faut pas voir parce qu'il est trop fatigué". 

Les formations démarrent en février

Les futurs bénévoles de l'association seront formés, sur trois ou quatre week-end à partir du mois de février. Ils vont apprendre l'écoute, l'écoute active mais aussi la communication verbale et non verbale. Il est prévu aussi un module sur la gestion du deuil et des émotions. 

Pour contacter Sylvia Chenier et l'association ASP 23 : 06 43 89 62 61

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu