Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

L'association des chemins de Compostelle en Touraine préconise d'attendre 2021 pour faire le pèlerinage

Par

Le covid-19 a vidé les chemins de St-Jacques-de-Compostelle. Chaque année, environ 280 000 pèlerins se rendent dans la ville espagnole, mais selon le président de l'association "les Chemins de Compostelle en Touraine", les conditions requises pour faire le pèlerinage ne sont pas réunies actuellement

La coquille est le symbole des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle La coquille est le symbole des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle
La coquille est le symbole des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle © Radio France - Pascal Deloche / Godong/picture alliance / Godong/Newscom/MaxPPP

La plupart des 280 000 pèlerins qui vont chaque année à Compostelle, en Espagne, s'y rendent à pied, grâce à des itinéraires tracés dans toute l'Europe. La marche peut durer deux mois. Chaque année, environ 1 000 personnes empruntent le chemin qui traverse l'Indre-et-Loire, mais actuellement, l'association des chemins de Compostelle en Touraine déconseille de se lancer dans le pèlerinage.

Publicité
Logo France Bleu

Selon Jean-Luc Huguet, qui préside cette association, mieux vaut remettre le pèlerinage à l'an prochain. Déjà, il y a un problème d'hébergement : Habituellement, la plupart des pèlerins qui passent en Touraine dorment dans des gîtes municipaux gérés par des bénévoles, à La Celle-Saint-Avant, Sainte-Maure-de-Touraine, Sorigny, Veigné, Tours et Château-Renault. Or, en accord avec les mairies, tous ces gîtes sont fermés, pour ne pas exposer les bénévoles à une éventuelle contamination. Et selon Jean-Luc Huguet, faire le chemin de Compostelle actuellement, alors qu'il n'y a presque personne, c'est aussi se priver des rencontres qui font la richesse de ce pélerinage : "Ceux qui l'ont déjà fait, le connaissent très bien et peuvent fonctionner en autonomie peuvent éventuellement se lancer, mais ce qu'ils feront en ce moment, ce n'est pas le chemin de Compostelle__. Le chemin de Compostelle, c'est un chemin pour rencontrer des personnes, pour de l'empathie. Là, ils vont cheminer mais passer à côté de plus de la moitié de ce qu'on peut attendre de la qualité des rencontres qu'on fait habituellement sur cet itinéraire".

"Il faut penser aux autres, c'est ça qu'on apprend du chemin. Penser aux autres, c'est penser à ceux que vous pouvez mettre en danger simplement en passant si vous êtes porteur de quelque chose de malsain__. Même si le danger est à la marge, maintenant, cette marge existe toujours donc soyons responsables. Ca fait partie, normalement, du chemin".

Reste une solution de rechange : ne faire qu'une petite partie du parcours, à pied ou à vélo, et rentrer chaque soir à sa base en utilisant par exemple les gares entre Orléans, Tours et Poitiers.

Pour contacter l'association des chemins de Compostelle en Touraine, deux possibilités : le site internet www.compostelle-tours.org ou par téléphone au 07 70 63 10 00.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu