Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'association des maires d’Île-de-France "pas favorable" à un reconfinement généralisé

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Alors qu'un nouveau conseil de défense se tient ce mardi, la piste de reconfinements locaux, après les fêtes, revient avec insistance dans le débat public. Pour le vice-président de l'association des maires de l'Ile-de-France, ce serait "plus rationnel" qu'un reconfinement généralisé.

Jean-Philippe Dugoin-Clément plaide pour des reconfinements locaux.
Jean-Philippe Dugoin-Clément plaide pour des reconfinements locaux. © Maxppp - Vincent Isore

Faut-il prendre de nouvelles mesures contre le Covid ? Revenir à des restrictions de déplacements ? Reconfiner ? Et si oui, faut-il cibler tout le pays ou les régions les plus touchées ? Toutes ces questions étaient au cœur d'un nouveau conseil de défense, ce mardi 29 décembre, autour d'Emmanuel Macron. Car si les chiffres tendent plutôt à l'optimisme, avec moins de 3.000 nouveaux cas en 24 heures, ils ne traduisent très certainement pas la réalité de la situation sanitaire en ces fêtes de fin d'année, où beaucoup de Français se sont réunis en famille.

La piste d'un troisième confinement, après les fêtes, est évoquée par plusieurs élus. Comme d'autres, Jean-Philippe Dugoin-Clément, maire UDI de Mennecy en Essonne et vice-président de l'associations des maires d’Île-de-France, plaide pour des reconfinements locaux si restrictions il doit y avoir. "Un reconfinement généralisé, je n'y suis pas favorable, explique-t-il sur France Bleu Paris. Parce qu'on est déjà dans un système dérogatoire de droit commun. On a déjà le couvre-feu, des restrictions sur les lieux de culture. Le confinement généralisé, avec la fermeture des commerces, on a bien vu que c'était une aberration. Après, que ponctuellement, localement, sur certaines agglomérations, départements ou région, il y ait des restrictions, pourquoi pas." 

La réalité n'est pas la même en Île-de-France que dans le Grand Est 

Selon lui, ce serait assez facile à mettre en place. "Des reconfinements locaux, on en a déjà fait. On a déjà vu des différences entre petite et grande couronne, en Île-de-France, pendant le deuxième confinement, ce qui pour le coup est plutôt rationnel. Des restrictions de déplacement d'un département à un autre, on a déjà vu ça. Quand on parle de restrictions de mesures, ça peut être des extensions de couvre-feu, des limitations d'ouverture ou d'accès à certains services ou activités. Ça n'est pas quelque chose de complexe. Dire que l'on ouvre des gymnases ou des lycées dans tel ou tel département plutôt que dans tel autre, ce n'est pas compliqué à faire", poursuit Jean-Philippe Dugoin-Clément.

En revanche, il faut en discuter avec les élus, "au cas par cas", demande-t-il. "Depuis le début de cette crise, l'Etat met devant le fait accompli les élus locaux en décidant de tout, tout seul. Dans le meilleur des cas, on est prévenu la veille ou l'avant-veille de ce qui sera fait. Mais si on veut avoir des réponses localement adaptées, il faut discuter avec les élus locaux. La réalité n'est pas la même en Île-de-France que dans le Grand Est. Et dans une même région, la réalité n'est pas la même selon la densité de population, que l'on habite dans des zones urbanisées ou au contraire des secteurs ruraux. Car on a des Français qui, pour une grande partie d'entre eux, ont dépassé le seuil de l'acceptabilité", conclut le vice-président de l'association des maires d’Île-de-France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess