Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L’association « Inseme » acquiert un nouvel appartement à Nice

-
Par , France Bleu RCFM

Après avoir récolté 215.000€, l’association Inseme va investir dans un nouvel appartement à Nice. L’association soutient plus que jamais les familles corses contraintes de partir sur le continent pour se faire soigner.

Laetitia Cucchi
Laetitia Cucchi © Radio France - RCFM

Nice, France

C’est une nouvelle victoire pour l’association Inseme. Elle, qui accompagne les familles d’enfants malades contraintes de se soigner sur le continent en les aidant à se loger gratuitement, vient de lever les fonds nécessaires pour acheter un nouvel appartement à Nice. Le logement, de type T2, sera situé à proximité des hôpitaux de l’Anval et l’Archet. Il pourra recevoir quatre personnes. « On a toujours besoin d’hébergement parce que très souvent les structures sont saturées et les familles ont du mal à se loger. Nous avons donc un appartement à Marseille, puis un deuxième à Nice » se satisfait Laetitia Cucchi, la présidente de l’association Inseme. « Nous avons récolté un peu plus d’argent que prévu. Peut-être pourrons-nous investir dans un troisième appartement ? Enfin, nous aimerions pouvoir offrir des possibilités d’hébergement aux familles qui sont obligées d’aller à Paris » conclut Laetitia Cucchi qui remercie chaleureusement les généreux donateurs.   

Laetitia Cucchi : " Après Marseille, Nice ... puis Paris ?"

Bras de fer avec l'assurance maladie

L’association porte par ailleurs un autre combat. Elle demande une modification au niveau national dans le cadre du code de la sécurité sociale. Si elle a obtenu la prise en charge du deuxième parent d’un enfant malade, elle se bat désormais pour obtenir le remboursement des frais d'hébergement.  « Même si c’est pour une hospitalisation de 12 ou 18 mois, il n’y a pas une seule nuit qui est prise en charge par l’assurance maladie » indique encore Laetitia Cucchi.