Société

L'association pour le droit de mourir dans la dignité passe à Saint-Étienne dans son Tour de France

Par Yves Renaud, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 25 juillet 2017 à 18:46

le bus de l'ADMD etait mardi  place Jean Jaurès
le bus de l'ADMD etait mardi place Jean Jaurès © Radio France - yves renaud

L’objectif de l’opération, c’est de sensibiliser le plus grand nombre de citoyens aux droits fondamentaux qui concernent la fin de vie.

Le bus durant son tour de France entamé début juillet est animé par de jeunes militants de l’association qui souhaitent que ce thème de l’euthanasie cesse d’être tabou. Et que l’on puisse faire évoluer la loi et notamment le droit de décider soi-même du moment de sa fin sans dépendre du corps médical. C’est en tout cas le message que Rémi Marchand ce jeune Manceau de 24 ans avait envie de faire passer aux Stéphanois mardi.

Rémi Marchand jeune militant de l'ADMD

Les membres de l’association sont allés à la rencontre des stéphanois hier pour évoquer la dernière évolution de la loi votée en 2016 et qui introduit, la notion de directives anticipées.

le bus de l'ADMD et les militants locaux, place Jean Jaurès à Saint-Étienne  - Radio France
le bus de l'ADMD et les militants locaux, place Jean Jaurès à Saint-Étienne © Radio France - yves renaud

Ces directives anticipées qui permettent notamment de choisir le refus d’un acharnement thérapeutique et qui sont désormais valables indéfiniment. Christophe Michel le secrétaire général de l'ADMD :

Christophe Michel, sécretaire général de l'association

Denise, une stéphanoise de 77 ans, était présente hier devant le bus de l’association pour le droit de mourir dans la dignité. Cette question de la fin de vie l’intéresse tout particulièrement, même si elle ajoute qu’elle n’y songe évidemment pas dans l’immédiat.

Denise, une stephanoise est venue chercher des informations sur la fin de vie

Selon l’association, un récent sondage montre que 8 français sur 10 sont favorables à la légalisation de l’euthanasie et au suicide assisté.