Infos

Francis Eustache, neuropsychologue : « L’attentat est incompréhensible pour notre cerveau »

Par Sébastien Germain, France Bleu Azur et France Bleu vendredi 7 octobre 2016 à 8:44

Francis Eustache
Francis Eustache © Maxppp - STEPHANE GEUFROI

À partir de ce vendredi, Neuroplanète démarre pendant deux jours à Nice. Des conférences sur le cerveau, au cours desquelles, on parlera également de l’attentat du 14 juillet à Nice.

Francis Eustache est neuropsychologue. Il participera à la conférence sur les conséquences de l’attentat pour notre cerveau. Il était notre invité à 7h50 ce vendredi.

Ce qui se passe dans notre cerveau au moment d'un attentat

Francis Eustache nous explique pourquoi notre cerveau ne peut pas comprendre immédiatement qu’un attentat se déroule : « Notre cerveau est extrêmement plastique, mais là, c’est effectivement une rupture. Dans notre vie, on construit une continuité, une identité, des connaissances qui ont du sens, mais là tout d’un coup, la personne confrontée à un attentat voit quelque chose qui n’a pas de sens qui est incompréhensible pour le cerveau. »

Les conséquences de l’attentat

Francis Eustache étudie les conséquences des attentats de Paris et de Nice sur notre cerveau : « L'attentat modifie la mémoire, avec des pensées intrusives qui s’imposent à la personne. Ce n’est pas un souvenir, parce que le souvenir classique va évoluer au fil du temps. »

« Un souvenir traumatique, c’est le contraire, il s’impose au sujet comme s'il était encore au présent et donc il harcèle la personne. Notre cerveau se protège, mais les mécanismes de défense ne suffisent pas et c’est très important que la personne soit prise en charge. »

Ce qu'il faut faire si l'on est toujours traumatisé

Il faut se faire aider. C’est le message délivré par Francis Eustache : « Pour les victimes, il y a des psychothérapies qui vont faire du bien, mais le rôle de la famille est aussi capital. C’est très important d’être soutenu."

Partager sur :