Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'Autre Cantine : l'association a distribué 16 000 repas aux migrants depuis le 3 juillet

mardi 7 août 2018 à 18:41 Par Paul Sertillanges, France Bleu Loire Océan

Chaque jour, une trentaine de bénévoles s'activent dans le petit local de l'Autre Cantine, à proximité de la gare sud. Grâce aux dons de particuliers, entreprises et producteurs locaux, l'association parvient à produire 500 repas par jour depuis plus d'un mois.

L'Autre cantine a ouvert ses portes le 3 juillet. Depuis, plus de 16 000 repas ont été servis.
L'Autre cantine a ouvert ses portes le 3 juillet. Depuis, plus de 16 000 repas ont été servis. © Radio France - Paul Sertillanges

Nantes, France

Ils sont étudiants, salariés, indépendants, retraités ; parfois en vacances. Ils trouvent tous le temps pour venir à l'Autre Cantine pour aider : cuisiner, ranger, trier, laver... le travail ne manque pas.

"Je passe devant les toiles de migrants tous les jours, je trouve ça insupportable, révèle Éric, en train de faire la vaisselle. Au départ, je voulais venir avec mes litres d'eau, mes jus de fruits... Mais les associations m'ont dit qu'il valait mieux tout concentrer dans un lieu : ici".

Après la cuisine, les bénévoles se rendent au square Daviais pour distribuer un repas à chacun des 500 migrants. - Radio France
Après la cuisine, les bénévoles se rendent au square Daviais pour distribuer un repas à chacun des 500 migrants. © Radio France

Des repas souvent bio, toujours copieux

L'Association reçoit beaucoup de dons de particuliers et d'entreprises mais surtout de producteurs bio. Par conséquent, les repas distribués aux migrants sont souvent de bonne qualité. "De très bonne qualité même, sourit Swann, cuisinier bénévole. C'est des légumes bio, il y a des variétés hyper-intéressantes. À mon avis, les migrants mangent mieux que les trois quarts de la population".

Une salade préparée par les bénévoles. - Radio France
Une salade préparée par les bénévoles. © Radio France

L'Autre cantine tient également à ce que les repas soient suffisamment copieux. "Les associations sanitaires disent qu'il vaut mieux se trouver, pour un développement normal du corps et une bonne santé, à 2000 kilocalories, assure Christophe, membre de l'association. C'est le cas de nos repas."

Chaque soir, le Croix rouge distribue aussi un repas aux migrants : un paquet de chips, deux sandwichs, un mini-gâteau, un fruit, une bouteille d'eau et un café. - Radio France
Chaque soir, le Croix rouge distribue aussi un repas aux migrants : un paquet de chips, deux sandwichs, un mini-gâteau, un fruit, une bouteille d'eau et un café. © Radio France

La Croix rouge distribue également un repas quotidien aux migrants. Cependant, selon Christophe, c'est insuffisant. "C'est un plus, mais ça n'est pas satisfaisant. L'apport calorique est trop faible".

Une trentaine de bénévoles se rendent à l'Autre cantine, chaque jour.

"Silence radio" à la mairie de Nantes

Les membres de l'Autre cantine assurent avoir contacté la mairie dès mi-juin. "On leur a dit qu'on était prêt à faire 500 repas par jour et que l'on n'avait besoin que d'un local, raconte Christophe. Silence radio. Le 3 juillet on a installé notre activité ici." 

Depuis, toujours rien, la mairie ne répond pas aux appels et aux mails des bénévoles. "Normalement, ça n'est pas aux associations de s'occuper de cela mais face à l'inaction des pouvoirs publics, on a pas trouvé d'autres solutions que de prendre en charge le problème par nous-mêmes".

Christophe, membre de l'association l'Autre cantine.