Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L’Aveyron s’attaque à la pauvreté et lance une agence départementale des solidarités

-
Par , France Bleu Occitanie

L’état et le conseil départemental de l'Aveyron viennent de signer une convention pour créer une agence départementale des solidarités. Une agence unique en France qui est censé mettre tous les acteurs de la lutte contre la précarité autour d’une même table.

Cette agence des solidarités est née d'une convention entre le département et l'Etat.
Cette agence des solidarités est née d'une convention entre le département et l'Etat. © Radio France - SM

L’agence départementale des solidarités vient d’être lancée en Aveyron. Pour le moment, les contours et les actions venir de cette agence sont encore flous. Mais le but c’est bien de créer une sorte de guichet unique pour traiter dans leur globalité les problèmes rencontrés par les plus précaires. L’agence régionale de santé, Caf, Msa, conseil départemental, pôle-emploi, CPAM, bailleur sociaux... Toutes ces institutions pourront travailler ensemble dans cette agence. "Faire ensemble pour faire mieux" c’est le but affiché par le président du département Jean-François Galliard. 

Accélérer l'examen des dossiers de RSA

Un des buts concrets c’est aussi de traiter plus vite les dossiers. Et la préfète de l’Aveyron, Catherine De la Robertie explique notamment que les dossiers de RSA sont traités en France en moyenne en 130 jours. "En Aveyron, nous les traitons en 111 jours. Mais dans quelques mois, nous voulons donner une réponse aux demandeurs en 30 jours." 

Test dans l'agglomération de Rodez

Des actions seront menées envers les plus jeunes et notamment, les jeunes-majeurs qui sortent de l’aide social à l’enfance et qui jusqu’ici n’avaient pas de prise en charge avant la mise en place du RSA à 26 ans. 

Toutes ses actions sont lancées dans le cadre du plan pauvreté lancé par le gouvernement à l’automne dernier. Elles sont notamment financées par l’État avec des fonds spécifiques à hauteur de 400.000 euros. Les actions seront d'abord testées sur l'agglomération ruthénoise avant d'être élargies au département en entier.