Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'eau du robinet est à nouveau potable à Yvetot

mercredi 24 octobre 2018 à 11:43 Par Antoine Sabbagh, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Soulagement pour les 12 000 habitants d'Yvetot et de 4 communes voisines (Saint Clair sur les Monts, Sainte Marie des Champs, Auzebosc et Valliquèreville) : ils peuvent de nouveau boire de l'eau du robinet. Elle avait été déclarée impropre à la consommation vendredi dernier.

Les 12 000 habitants peuvent utiliser de nouveau l'eau du robinet
Les 12 000 habitants peuvent utiliser de nouveau l'eau du robinet © Maxppp - Maxppp

Yvetot, France

Après 5 jours à se laver les dents et à faire la cuisine avec des bouteilles d'eau minérale, les 12 000 habitants d'Yvetot, Saint Clair sur les Monts, Sainte Marie des Champs, Auzebosc et Valliquèreville peuvent à nouveau boire et utiliser l'eau du robinet.

L'autorisation a été donnée ce mercredi en fin de matinée par l'Agence Régionale de Santé de Normandie "Nous avons réalisé une douzaine de prélèvements et les résultats sont bons. Nous levons donc la restriction", explique un technicien de l'ARS. C'est donc la fin des distributions de bouteilles d'eau minérale, près de 100 000 ont été données aux habitants depuis vendredi dernier, depuis l'annonce de l'interdiction d'utiliser l'eau du robinet.

En cause une manoeuvre de Veolia, l'exploitant du réseau d'eau "Veolia a procédé à une manoeuvre hydraulique sur une canalisation et cela a eu pour effet de changer le sens d'écoulement des eaux. La conséquence a été une perturbation du circuit hydraulique. Veolia a ensuite dû purger le réseau", poursuit le technicien de l'ARS. 

Une explication démentie par Veolia  "Il y a bien eu une manoeuvre sur le réseau et une inversion volontaire du sens d'écoulement des eaux. Cela étant, ce n'est pas la cause de la turbidité observée", a indiqué un porte-parole de Veolia à l'AFP. Selon lui, ce sont "des travaux de remplacement d'une portion de canalisation par une entreprise tierce qui sont à l'origine de la pollution".