Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Société

L'éclairage public bientôt réduit la nuit dans certaines rues de Grenoble

mercredi 17 juin 2015 à 19:37 Par Marc Podevin, France Bleu Isère

C'est une mesure qui vise à lutter contre la pollution lumineuse, et réduire la facture d'électricité de Grenoble. L'éclairage public va être adapté la nuit dans certains quartiers de la ville, dès la fin de l'année. L'Île Verte et Saint-Bruno pourrait être concernés. L'intensité de certains lampadaires pourrait être diminuée de moitié.

Vue de Grenoble, la nuit.
Vue de Grenoble, la nuit.

Moins de lumière, la nuit dans certaines rues de Grenoble. C'est l'idée de la municipalité pour réduire sa facture d'électricité et lutter contre la pollution lumineuse. Elle va entrer en œuvre dès la fin de l'année, d'après Laurent Wiart, l'adjoint au maire de Grenoble chargé de la logistique urbaine. C'est à ce moment que les premier lampadaires à intensité variable seront fonctionnels dans la ville. Leur installation va débuter en septembre. En tout, 85% du parc des luminaires grenoblois doit être renouvelé d'ici huit ans.

Le quartier Saint-Bruno bientôt moins éclairé ?

Les zones concernées par ces éclairages spéciaux devraient être "en premier lieu les parcs" , indique Jacques Wiart. "Dès que la nuit tombe, en dehors des moments festifs, leur fréquentation baisse fortement" . L'adjoint évoque également une mise en place de ce dispositif dans des rues "peu fréquentées" de Grenoble. Il cite le quartier de l'Île Verte, mais aussi Saint-Bruno. Dans ces secteurs, l'élu compte "jouer au maximum le jeu de la gradation de puissance [une réduction de l'intensité de l'éclairage]" . Des rues de Saint-Bruno, "rarement fréquentées au delà de 10 heures du soir" pourraient voir l'intensité de leur éclairage réduit "de 100 à 70% ", voire "60%" .

Le quartier de la gare à Grenoble, la nuit. - Aucun(e)
Le quartier de la gare à Grenoble, la nuit. - ResoneTIC

 

Des lampadaires qui détectent la présence

Avant de décider quoi que ce soit, la ville va consulter les habitants pour définir quelle sera l'intensité de l'éclairage des quartiers. C'est ce qu'affirme Jacques Wiard, l'adjoint chargé du dossier. Les riverains auront donc leur mot à dire. Dans certaines zones, comme les parcs, certains luminaires devraient être éteints la nuit. Ils se déclencheront au passage des piétons. Marcher dans le noir, ça peut faire peur à certains. Jacques Wiart tient à les rassurer : "en matière de sécurité des personnes et de sécurité des biens, la majorité des faits intervient la journée, en fait" .

 

Un lampadaire (image d'illustration). - Aucun(e)
Un lampadaire (image d'illustration). - VonSinnen

Les habitants du quartier Saint-Bruno divisés face au nouvel éclairage