Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'édition 2020 du guide Michelin cruelle pour la Moselle

Le guide Michelin a distribué ses étoiles 2020 lundi 27 janvier, mais il en a aussi enlevées. Les inspecteurs du guide rouge ont eu la main lourde en Moselle. Le département, qui comptait neuf restaurants étoilés l'an passé, n'en a désormais plus que sept.

Gwendal Poullennec, le patron du Guide Michelin, à la cérémonie 2020
Gwendal Poullennec, le patron du Guide Michelin, à la cérémonie 2020 © Maxppp - Vincent Isore

Ce Michelin 2020 ne restera pas comme une année faste pour la Moselle.  Aucune promotion pour nos restaurants figurant déjà dans le célèbre guide, et même deux tables qui disparaissent du palmarès. 

A Zoufftgen, au restaurant La Lorraine, le chef Lucien Keff l'avait déjà dévoilé samedi dans un émouvant message sur sa page Facebook. Il a reçu le coup de fil juste avant le service : l'étoile glanée par son père en 2006, qu'il avait réussi à conserver trois ans après avoir repris le flambeau lui a été ôtée.

Lucien Keff a du mal à digérer : "C'est un coup de massue", dit-il. "L'étoile, c'était celle de mon papa. C'est ça qui fait le plus mal." Mais il n'est pas étonné : "On rencontre de grandes difficultés depuis pas mal de temps. J'ai du mal à monter une équipe en cuisine, à être régulier. Beaucoup de facteurs économiques sont en jeu, on ne roule pas sur l'or, il faut faire du chiffre, remplir le restaurant et ça devient très compliqué." Il évoque notamment la difficulté à s'aligner sur les salaires luxembourgeois. 

Mais Lucien Keff ne veut pas rejeter la faute sur son personnel : "Le chef c'est moi. J'assume complètement la perte de cette étoile". Il se refuse pourtant à courir après. Ce qui compte pour lui, c'est "faire plaisir aux clients". Il a d'ailleurs reçu énormément de soutien sous son message Facebook, et promet de rebondir.

Lucien Keff, invité de France Bleu Lorraine

Sanction identique pour le Strasbourg à Bitche, où le chef Lutz Janish affichait fièrement l'étoile Michelin depuis 2009. 

Commentaires des clients du restaurant le Strasbourg sur sa page Facebook - Aucun(e)
Commentaires des clients du restaurant le Strasbourg sur sa page Facebook - Copie d'écran page Facebook Le Strasbourg

Pour les autres figurant déjà dans le célèbre guide, c'est le statu quo. La Table de Christophe Dufossé à Metz, l'Arnsbourg à Baerenthal, l'Auberge Saint-Walfrid de Sarreguemines, Chez Michèle à Lamguimberg, Toya à Faulquemont, la Bonne Auberge à Stiring Wendel ou encore le Quai des Saveurs à Hagondange. 

La gastronomie mosellane peut au moins se consoler : le département reste, avec sept macarons, le plus étoilé de Lorraine.

Les sept restaurants étoilés de Moselle en 2020

Les Mosellans ont un manque de culture culinaire" - Frédéric Sandrini, chef du Quai des Saveurs à Hagondange

Et peut-être pas le public adapté. Selon Frédéric Sandrini, chef du Quai des Saveurs, "les gens poussent la porte de chez moi en pensant rentrer dans un palace. Leur attente est très dure (...) c'est monnaie courante, les clients qui arrivent, prennent la tranche de pain, tartinent de beurre et mettent le foie gras dessus ! Les Mosellans ont un manque de culture culinaire."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu