Société

L'effet ZSP : la délinquance recule dans le quartier de la Petite-Hollande à Montbéliard

Par François Desplans, France Bleu Belfort-Montbéliard mercredi 8 avril 2015 à 19:44

quartier de la Petite Hollande à Montbéliard
quartier de la Petite Hollande à Montbéliard © Maxppp

Le préfet du Doubs, Stéphane Fratacci et la procureure de Montbéliard, Thérèse Brunisso, sont venus ce mercredi présenter un nouveau bilan de la zone de sécurité prioritaire mise en place fin 2012 à la Petite Hollande à Montbéliard. Et il est plutôt bon. Violences urbaines, cambriolages, atteintes aux biens, tout est en baisse. Seul point noir : les violences aux personnes restent en augmentation.

En deux ans de ZSP, la délinquance recule dans le quartier de la Petite-Hollande à Montbéliard. Un quartier classé depuis fin 2012 en zone de sécurité prioritaire. Et visiblement, cette ZSP semble porter ses fruits.

Les voitures brûlées ont été divisées par deux en un an

Les violences urbaines sont en baisse de 33% par rapport à 2013. C'est 15 poubelles incendiées et deux abribus saccagés en moins. Cela veut dire surtout moins de voitures brûlées. Les incendies de véhicules ont ainsi été divisés par deux passant de 17 à 8 durant l'année 2014.

Les résultats sont bons aussi sur les cambriolages, en chute de pratiquement 39%. 30 plaintes pour cambriolages ont été recensées l’an dernier contre 49 en 2013.

De façon générale, les atteintes aux biens ont baissé de plus de 27% sur un an.

Pour les autorités, c'est bien la preuve que la ZSP ça marche. Plus de policiers sur le terrain, mais surtout plus de collaboration entre tous les services de police et de justice. Une méthode qui porte ses fruits notamment pour lutter contre les trafics de drogue. D'après le préfet du Doubs, il n'y a quasiment plus de deal de rue dans le quartier.

Seul point noir, les violences aux personnes toujours en hausse

L'augmentation n'est pas énorme, +6,45%. Mais c'est le seul indicateur de délinquance que les pouvoirs publics n'arrivent toujours pas à faire baisser.

Problème, c'est le plus important, en tout cas c'est celui qui procure le plus un sentiment d'insécurité dans la population. D'ailleurs, si vous allez voir les habitants de la Petite Hollande, et bien pour eux, la délinquance n'a pas véritablement baissé. Et ce n'est pas un hasard si les autorités font de la lutte contre les violences physiques l'un des nouveaux objectifs prioritaires pour cette année.